Randonnee a la Pointe du Midi, par le lac de Peyre

Les enfants en colo, les parents en rando ! 😀 C’est un bon dicton je trouve.. 5 jours sans enfants, c’est l’occasion de retrouver la vie d’avant avec resto, montagne et surtout ne pas se soucier de la montre ! Nous voilà en quête d’une rando pas trop dure, car je suis censée me reposer après mon trail … Oui, je me suis dit repos d’un mois après, pour éviter ma traditionnelle fatigue de l’automne. Déjà j’ai fait une course d’orientation (10 km à travers la forêt, c’est pas le meilleur des repos…), donc la rando, c’est tranquillou ! Météo meilleure du côté des Aravis. Je voulais faire le Jallouvre, mais Monsieur y est déjà monté l’année passée en escalade. Du coup, on reste dans le Bargy, avec la Pointe du Midi via le lac de Peyre.

Randonnee familiale jusqu’au lac de Peyre

On se gare au col de la Colombière, au-dessus du Grand Bornand. On ne peut pas rater la montée, bien fléchée et large. Cela monte tout du long, jusqu’au lac. Le panorama se dévoile petit à petit et on peut admirer.

La montée est simple (même s’il faut regarder où on met les pieds) et familiale jusqu’au lac de Peyre.

On croise en chemin un bouquetin, qui semble mal en point (pourquoi est-il seul ? Pourquoi est-il aussi bas ? Son poil est abîmé…) . Mais il est beau quand même !

Environ 1h15  et 450m de dénivelé plus tard, nous voilà au lac ! Très joli ! Il est rempli de lézards (qui sont des grenouilles parait-il…) . L’endroit est connu pour bivouaquer et je comprends pourquoi !

Nous sommes loin d’être seuls, mais ce n’est pas la cohue non plus.

La vue alentour est belle, dans une sorte de cirque.

Randonnee plus difficile jusqu’à la Pointe du Midi

On poursuit notre ascension jusqu’au col de Balafrasse. 15/20 minutes sont nécessaires pour gravir ce petit bout de montagne. La vue s’ouvre sur l’autre côté. Une famille bouquetins se laisse contempler. Notre route continue sur l’arête de la pointe de Balafrasse . Il ne faut pas avoir peur de la raideur, mais le chemin est bien marqué . C’est très agréable et joli, d’où notre pause pique-nique !

On arrive au pied de la Pointe du Midi, où il faut traverser un pierrier. Cela se fait bien, même s’il faut avoir le pied sûr. On est alors au milieu des bouquetins ! Super chouette à observer ! La montée vers la pointe du Midi est ensuite plus raide, il faut mettre un peu les mains pour réussir à monter, mais sans nécessiter de corde. Nous sommes particulièrement vigilants aux bouquetins qui ont élu lieu de sieste au-dessus de nous, dans le chemin raide. Donc s’ils bougent, chutes de pierres ! On arrive à aller sur le côté à l’abri, pour finalement réussir à grimper au sommet !

Et là on est seul … ou presque 🙂 Je comprends qu’il n’y ait personne d’autres, car il n’y a pas de chemin sur la carte … donc cela reste une rando pour pieds avertis et sûrs. Et nous ne sommes pas seuls, car il y a le gypaète barbu ! Un couple est installé dans le Bargy et l’un d’eux plane au-dessus des montagnes proches. Mais je n’ai pas d’objectif adapté pour faire de la photo d’oiseaux comme ça. Donc ce n’est que pour les souvenirs 🙂

La descente se fait par le même chemin, sans avoir besoin de refaire la crête. Nous avons coupé par le pierrier en suivant les chemins de nos potes les bouquetins ! (Que l’on s’arrête mitrailler aussi 😉 )

Une belle randonnée que nous avons faite tranquillement, en prenant le temps des pauses contemplatives (et photo!!). Même si j’aime le trail et l’effort associé, cela fait du bien d’aller plus cool aussi, j’ai plus profité de l’environnement autour de moi !


Randonnée à la pointe du Midi, par le lac de Peyre

Distance – Dénivelé : 9 km – 750m d+

Durée : on a fait beaaaaaucoup de pauses… La montre indique 5h40.

Départ : col de la colombière

Attention : rando famille jusqu’au lac de Peyre, rando difficile pour la pointe du midi.

Un commentaire

  1. Ping :Via Ferrata du roc du vent, dans le Beaufortain

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !