La Laponie finlandaise en hiver (sans les enfants mais avec des aurores boreales !)

Vous l’avez certainement vu passer sur les réseaux sociaux, nous sommes partis faire du chien de traineau en Laponie finlandaise fin mars. Pour la première fois de notre vie pour plus de 48h, nous avons laissé les enfants aux grands parents et sommes partis en amoureux !! C’était un voyage rêvé, qui s’est révélé être de rêve ! Avant d’attaquer le récit sur le chien de traineau, quelques infos pratiques sur notre séjour dans le grand Nord.

Comment se rendre dans le grand nord ?

La vue de l’aéroport d’Enontekio ! Trop beau non?

Nous avons volé jusqu’à Enontekio avec Finnair. Cela s’est très bien passé, le jus de baies dans l’avion est toujours agréable 🙂 . Nous avons fait Genève- Helsinki puis Helsinki – Enontekio. Nous avions laissé la voiture au parking de Genève Elite Park, qui permet de payer moins cher. Ils se sont beaucoup améliorés sur la ponctualité, et tout s’est très bien passé. Je vous le conseille.

Nous avons aussi essayé de dormir dans une capsule à l’aéroport d’Helsinki. En effet, on arrivait à Helsinki à 23h30 et repartait à 6h25, un peu court pour aller dormir à l’hôtel … Dans le terminal 1, il y a un espace « capsule » où l’on peut dormir pendant quelques heures. Ce n’est pas donné, mais on y a bien dormi  et on a apprécié notre heure de sommeil en plus !

Notre « ville » : Hetta, commune de Enontekio

Nous étions proches de la frontière norvégienne à Hetta. L’aéroport est à 10 minutes de la ville. Il ouvre juste pour les vols. Il n’est même pas muni de l’ordinateur/imprimante pour éditer les étiquettes à bagages… Elles sont éditées avant le vol à Kittila (à 2h de là) et ils nous « cherchent à la main » lors de l’enregistrement ! Pour l’embarquement, c’est une liste nominative et on est coché au bon vieux stylo bic !

Pourquoi avions nous choisi Hetta ?

L’objectif du séjour était pour nous de faire du chien de traineau. Je n’ai pas trouvé sur internet beaucoup de séjours sur plusieurs jours en chien de traineau… Nous avons choisi la ferme Hetta Huskies dont je vous parlerai dans un prochain article dédié « chiens », qui propose des safaris sur 5 jours.

Ou loger, manger, faire ses courses, etc… a Hetta ?

Nous avons eu l’occasion de tester l’hôtel Hetan Majatalo. Il est très confortable, propre, bien placé en plein centre-ville. Le repas du soir est très bon. Son seul défaut est d’être à 18h ! Un peu tôt… Le sauna est très bien aussi, mais ils ne sont pas mixtes. Filles et garçons sont séparés ! Ensuite, il vaut mieux, car selon s’il y a du monde, on vous demandera de le faire « à la finlandaise » (= nu !). Il y a une porte d’accès vers l’extérieur, pour que vous puissiez vous rouler dans la neige après le sauna (à l’abri des regards !!). Je l’ai fait !! 😀

Nous avons également déjeuné à l’hôtel Hetta. Notre première est très bonne soupe de saumon !

Pour faire des courses, vous ne pourrez pas vous tromper, il n’y a qu’un supermarché !! Provision de barres chocolatées pour nous ! Et le dernier jour, nous y avons acheté notre repas à griller.

Aperçu de la route principale (avec le supermarché!)

Activites a Hetta

Il y a tout ce que l’on imagine comme activités ! ski de fond, raquettes, pêche blanche, motoneige… Même plus : sauna roulant, 2 pistes de ski alpin, traineau à rennes… L’hôtel dispose de tous les numéros pour organiser cela.

Nous avions 2 jours à Hetta : le premier en attendant que tous les participants du groupe arrivent ; le dernier (les participants partant tous à différents horaires !!)

Le premier jour, nous avons eu la chance d’avoir un festival de sports traditionnels ! 😀 Il y avait du monde au village !! Et des stands d’artisanats samis (le peuple lapon, éleveur de rennes). J’ai surtout aimé voir les gens porter leurs vêtements traditionnels. Ils sont si beaux ! Nous avons assisté à une compétition internationale (ben oui, il y avait la russie et la norvège !) de lasso …

Nous avons prolongé par une visite du Nature Center, centre où l’on peut prendre plein de renseignements, les itinéraires, les clés des cabanes… Mais aussi petit musée très intéressant sur les Samis et sur les saisons en laponie.

Le dernier jour, nous avons choisi de nous promener à pied en direction d’un point de vue : à Jyppira. L’itinéraire est balisé et il y a des plans disponibles sur des panneaux un peu partout. Une photo et hop c’est bon, vous vous retrouverez ! Nous sommes montés par les pistes de ski de fond. Ce n’est pas très autorisé je crois par contre… Séances observation d’un lagopède, admiration des arbres encore un peu meringués, admiration (encore !) de la vue à couper le souffle ! Une vue dégagée sur le parc national d’Yllas en face et sur le lac d’Hetta. Ouaaaaahh !

On retrouve là-haut un lieu pour faire le feu. Comme toujours en Finlande, du bois et une hache sont disponibles pour allumer le feu. Il faut juste penser aux allumettes ! et aux saucisses à faire cuire !! Nous avons fait la totale : saucisses, fromage qui couine (typiquement finlandais !), banane au chocolat ! Mmmmmh .

Pour finir la balade, nous sommes revenus par le lac. Le lac gelé est aménagé en pistes pour l’hiver. Toutes les activités y cohabitent : ski de fond, motoneige, chien de traineau, marche, trou d’eau froide pour le sauna !

Observer les aurores boreales

La magie du nord qui occupe les nuits froides ! Admirer des aurores boréales fait partie intégrante du séjour de rêve lapon ! Nous avons été servis !! avec de magnifiques aurores, bien puissantes, vertes mais aussi violettes ; qui ont dansé longtemps et facilement.

Pour réussir à voir des aurores, il faut quelques conditions :

  •  être le plus au nord possible (cela facilite !). Hetta est au-delà du cercle polaire, c’est bon !
  • avoir de la nuit. Et oui, à ces latitudes, à fin mars, il y a 12h de jour / 12h de nuit… Ne restez pas à côté d’une source lumineuse aussi. Vos yeux doivent s’habituer à l’obscurité pour les voir encore plus belles !
  • avoir de l’activité géomagnétique (tempête solaire). Pour voir cela, je vous conseille le site aurora forecast, qui permet de sortir à un moment qui peut être meilleur. L’activité solaire est caractérisée par une échelle dite « Kp ». A la latitude d’Hetta, il « suffit » d’un Kp de 1,5 pour pouvoir espérer voir des aurores. Il est techniquement possible d’observer des aurores à Paris, avec un Kp à 9 (et il faudrait aussi provoquer un Black Out…)
  • avoir un ciel dégagé 😀 C’est évident, mais cela peut être la condition la plus dure à avoir !

Nous avons eu la chance d’avoir 4 soirs d’aurores ! La grande difficulté est de décider de rentrer se coucher, alors qu’elles sont encore là. Heureusement le froid nous rappelle à l’ordre !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour finir sur ce fabuleux spectacle, ne soyez pas déçu si vous ne les voyez pas vertes fluo comme sur les photos ! C’est l’effet de la pause longue (nécessaire pour obtenir une image). Mais le spectacle est magique quand même.

Comment s’habiller pour le grand froid ?

Pour terminer, quelques conseils pratiques pour l’habillement grand froid. Car oui, il fait quand même froid ! Fin mars, nous avons eu des températures matinales à -25° . Les journées étaient autour de -10° avec des pointes à -2 ° ! Le soleil réchauffe, mais le vent peut refroidir … Il faut donc être bien équipés !

La ferme Hetta Huskies nous a prêté du matériel grand froid (pantalon, veste, bottes, bonnet-chapka, moufles). Cependant, dessous il faut que vous ayez des affaires ! Le maître mot : superposer les couches ! C’est très étonnant pour nous, mais superposer 7 Tee shirts tient aussi chaud que des polaires. En fait, vous allez mettre l’intégralité de votre valise sur vous … 😀  Voici ce que je portais et je n’ai pas eu froid :

  • Haut : 2 tee shirts techniques manches longues (craft et odlo de ski de fond). 1 Tee shirt technique manches courtes . 1 polaire . La veste
  • Jambes : 1 collant (de gym pour moi). Le pantalon de froid.
  • Pieds : 1 paire de chaussettes décath’ un peu chaude. 1 paire de chaussettes de laine. Bottes de neige
  • Cous : 2 buff légers en tissu. 1 buff polaire.
  • Tête : 1 petit bonnet fin. La chapka. Pour les yeux, le masque est top pour le chien. Les lunettes de soleil peuvent suffire pour la marche.
  • Mains : 1 paire de gants fins (type soie). Les moufles grand froid. Nous avions une autre paire de gants pour s’occuper des chiens : des gants chauds plus de travail.

Et voilà ! Cela fait un peu bibendum, mais c’est nécessaire … Pensez à ne pas prendre de coton car cela ne sèche pas. Si vous transpirez, cela va geler et vous donner froid. Pensez à prendre des vêtements amples car cela donne froid d’être serré : c’est l’air entre les couches qui tient chaud. Pour les chaussettes soyez attentifs aux tailles : il n’est pas évident que vous soyez bien avec vos chaussettes habituelles en les superposant (il faut au moins compter 2 pointures de plus). Pour terminer : le problème des chaussures. Vos chaussures sont à votre pointure, mais avec 2 ou 3 paires de chaussettes, vous serez serrés ! Les bottes prêtées étaient 2 pointures au dessus pour moi. Donc il faut trouver un truc. Habitant à la montagne, nous avons de bonnes chaussures de neige, mais heureusement que ce n’était pas le grand grand froid car on n’aurait pas pu mettre plus de chaussettes !

 

Pour terminer ces informations pratiques sur notre séjour en laponie en hiver,  je vous conseille de regarder le blog de Céline, Je papote . Céline est installée à proximité de Hetta pour la saison hivernale et vous accueillera avec Aventures Boréales. Si vous voulez faire de la chasse aux aurores et du multi-activités, je vous les conseille chaudement !

J’espère que ces quelques informations pourront vous être utiles pour préparer votre séjour. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me demander (en commentaires, par les réseaux sociaux…). Dans le prochain article, je vous raconte notre raid à chien de traineau, attention les yeux !

6 commentaires

  1. Ping :Cher Papa Noel ... nos reves d'aventures

  2. Ping :5 jours de chien de traineau en laponie finlandaise

  3. Je crois que ce qui me plaît le plus c’est la semaine sans enfant et avec aurore boréale. Mais je pense que ma fille pleurerait longuement si je voyais des aurores boréales sans elle.
    Pour l’aéroport, cela me fait penser à celui de sihanoukville au Cambodge. Au comptoir d’enregistrement, les hôtesses ont juste une liste papier et coche les noms. Bon ça coince quand ton nom n’est pas dessus par contre car elles doivent appeler un responsable qui lui a accès à un peu d’informatique…

    • Haha, les garçons étaient un peu dégoutés aussi… Mais il n’y a pas le choix, le raid en chien était interdit aux enfants si jeunes (et je le comprends). On a eu la chance de déjà voir des aurores boréales en famille, alors c’est d’autant plus dur pour eux ! Mais j’aime trop le nord pour ne pas les ramener; je sais que j’y retournerai 😉

  4. J’ai hâte de lire la suite ça me plairait bien un jour de tester même si le froid n’est trop mon truc. Rien que pour faire du chien de traîneau et voir des aurores baureales je suis prête à affronter -25 degrés et à superposer milles couches de t-shirt

    • Tu as bien raison ! Je préfère clairement le froid. J’aime ça même. On arrive à s’en protéger, alors que le chaud, ben tu souffres!

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !