Rando refuge au pied de la pointe percée (à 3 générations!)

Nous avons pris au mot la slogan du CAF pour sensibiliser à l’accessibilité des refuges aux enfants : les « refuges en famille ». Nous y sommes allés avec les grands parents et les enfants ! 3 générations pour aller randonner en montagne et dormir en refuge : « en famille » ! Nous avons choisi le refuge de Gramusset, dans les Aravis au Grand Bornand, au pied de la pointe Percée.

La randonnée

Nous avons choisi l’itinéraire le plus court et le plus rapide : départ du col des Annes (c’est la bonne orthographe, ne cherchez pas l’animal !), au-dessus du Grand Bornand. Une première brève grimpette nous amène au sommet … d’un télésiège ! Et oui, c’est quand même une station de ski l’hiver ! La balade bascule ensuite dans un vallon plus sauvage sans trace de remonte pentes !

On continue sur une arête facile, qui offre une vue sur les deux vallées : côté Grand Bornand et côté Reposoir. On descend une toute petite partie câblée qui ne présente pas de grandes difficultés , avant d’arriver au col  de l’Oulettaz.

Tout le long de cette balade, la vue sur la pointe percée et ses lapiaz est splendide. (Lapiaz est le nom donné aux roches calcaires façonnées par l’eau en labyrinthe). On peut aussi voir la chaîne des Aravis qui s’étend devant nous et rêver à un prochain sommet. On aperçoit le trou de la mouche (rando que j’avais sélectionnée pour le webzine EnFranceAussi dans cet article !)

On grimpe à travers les lapiaz jusqu’au refuge pour un repos bien mérité !

Le lendemain nous avons choisi de rentrer par le même chemin . Il existe une variante un peu plus longue, qui passe dans la forêt (mais que je n’ai jamais faite !).

Le refuge

Nous avons bien dormi dans notre chambre familiale ! Un dortoir complet nous a été attribué car le refuge n’était pas complet. 🙂 Les lits sont munis de couettes. Nickel ! On a également bien mangé la traditionnelle soupe puis diot/polenta !

Le refuge est placé à côté d’un petit rocher d’escalade, où vous pouvez faire grimper les enfants (si vous avez amené une corde et du matériel…)  . Nous avons choisi l’exploration des lapiaz … avec la découverte du trésor : des cristaux ! Trouver le quartz directement dans le caillou, ça c’est un beau trésor ! (le coin est sur le chemin de montée à la pointe percée). Nous avons aussi observé les animaux, mais à bonne distance : les marmottes, bouquetins et gypaètes (des adolescents alors un peu dur à reconnaître…).

Pour clôturer cela, admirer le magnifique coucher de soleil sur le massif du Bargy et notamment le pic du Jallouvre …

Ce refuge fait partie du CAF, il est réservable en ligne, mais là j’avais téléphoné avant pour connaître les conditions de la montée. En l’occurrence le coup de fil était bienvenu, car les gardiens nous ont prévenu que l’étape du tour avait lieu le dimanche au Grand Bornand (C’est une course cycliste qui parcourt une étape du Tour de France alors les routes sont bloquées !) . Nous avons pu prendre nos dispositions comme ça ! (Leçon : ne pas hésiter à téléphoner avant de monter au refuge).

Cette expérience du refuge en tribu a été très concluante ! Tout le monde a passé un bon moment et en a pris plein les yeux !


Départ : Col des annes, Grand Bornand

Durée : 2h 15 aller

Distance / Dénivelée : Aller – 3 km environ et 540 m de D+ / 100 m de D-

Avis : 

Carte : 

Un commentaire

  1. Ping :Randonnee a la chevrerie en alpage, au pied des Aravis

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !