Notre voyage en famille au Kirghizstan en pratique

Ça y est j’attaque à vous parler de notre superbe voyage ! Cela m’a pris du temps, car j’ai profité d’une promo sur les livres photos et calendriers, alors j’ai fait un livre de ce voyage et puis j’ai préparé les calendriers pour les papys / mamies (je le fais chaque année). Et ça prend un temps fou !!!! Mais nous y voilà : l’article introductif sur le Kirghizstan avec notre itinéraire de voyage en famille et le côté logistique de l’affaire.

Pour commencer, comment s’appelle ce pays ? Kirghizstan ou Kirghizistan ou Kirghizie ? Comme vous voulez, tout existe ! Le suffixe –stan , signifie « lieu » , donc Kirghizstan signifie « lieu des kirghizes ». J’ai choisi Kirghizstan car j’aime bien garder l’origine du nom (le-stan) et que c’est le plus simple … Par ailleurs, le pays étant russophone, vous verrez certainement diverses écritures pour le nom des lieux… Je ne sais jamais quelle est la bonne écriture (car oui, je ne vous les ai pas écrit en russe 😀 )

Comment nous sommes nous retrouves a partir au Kirghizstan ?

A l’origine, il y a ce blog 🙂 La maîtresse de Thibaut est tombé par hasard sur l’article relatant notre liste au père noël d’envies. J’y avais marqué le Kirghizstan. Y étant allée plusieurs fois, on en a discuté le matin devant la porte de l’école. Et voilà ! Voulant profiter de congés d’été (nous avons rarement 3 semaines l’été) nous avons pris nos billets pour le Kirghizstan ! Maîtresse, si tu lis ces lignes : Merciiiii !

Comment nous sommes nous rendus au Kirghizstan ?

En avion ! Il y a deux compagnies qui desservent la capitale, Bichkek : Turkish airlines et Aeroflot. Vous passerez donc soit par Istanbul, soit par Moscou. Nous avons choisi Turkish parce que les horaires me plaisaient plus. C’était super ! Les avions sont confortables, avec une tablette individuelle (je vous laisse imaginer la joie des garçons !) , les repas sont bons. Pas de problèmes de bagages. A l’heure. Bref, nickel, je vous conseille !

Sur place, comment nous sommes nous deplaces ?

Je suis passée par une agence locale, Ultimate adventure. Cette agence est tenue par un français (savoyard en plus), et elle m’a été conseillée par maîtresse. Nous avons échangé par mail pour organiser tout le voyage. J’ai proposé un itinéraire, qu’Ultimate a trouvé ok. Nous voulions avoir une voiture en individuel, mais ils nous ont conseillé le chauffeur. Il y avait 300 euros d’écart, nous nous sommes laissés convaincre. Nous avons demandé un chauffeur, qui parle anglais si possible…

Le 4×4 Delica et Vladimir

Vladimir nous a accompagnés sur notre parcours, et nous n’avons pas du tout regretté notre choix ! Vladimir était super ! Il nous a aussi servi de guide finalement, car il connait les bons endroits pour s’arrêter, nous conseille sur ce qu’il ne faut pas manger, nous explique la vie kirghize, etc… On était très content d’être avec lui ! (Si vous voulez le contacter en direct, dites-moi !)

Nous avions un 4×4 Mitsubishi Delica, parfait pour les routes qui nous attendaient ! Car oui, les routes sont mauvaises… Il n’y a qu’une bonne route, les autres sont des pistes. Les temps de trajet sont donc très longs, il faut bien le prendre en compte en planifiant son voyage !

Col pour aller au lac de Song Kul

La location de voiture est possible en individuel. Je pense qu’il faut être habitué au 4×4 et être débrouillard en mécanique. Nous n’avons pas eu de problème, mais Vladimir faisait l’entretien du 4×4 quasi tous les jours (filtres, un petit coup aux pneus…). Soyez également vigilant avec la police locale, qui est très présente et arrête beaucoup pour les excès de vitesse.

Notre itineraire

J’ai donc choisi notre itinéraire, à partir de ce que j’ai pu lire sur d’autres blogs, des photos, maîtresse et des connaissances qui y sont allés aussi…

J1 : arrivée à Bichkek, à 9h du matin après vol de nuit. (Rappel : il y a 4h de décalage horaire, il est donc 5h du matin pour nous…).  Dodo et première visite.

J2 : Trajet direction le parc national de Chong Keming. En route : Visite de la tour de Burana.  Petite balade du soir.

J3 : Parc de Chong Keming

J4 : Trajet direction Bokonbayevo (au bord du lac d’Issyk kul). En route : Visite d’une famille fabriquant des yourtes. Exploration du canyon d’Ak Say. Baignade au lac d’Issyk kul.

J5 / J6 : Rive sud du lac d’Issyk kul : canyon de Skazka, cascades de barskoon, baignade, visite d’un aiglier.

J7 : Trajet direction Naryn. En route : visite d’une fabrique de tissus / magasin à Kochkor.

J8 : Trajet vers le lac de Tchater kul. En route : route de la soie, musée de Koshoy Korgon .

J9 : Randonnée à Tchater kul. Route vers Tach rabat (caravanserail de la route de la soie).

J10 : Visite du caravanserail. Trajet vers Kochkor.

J11 : Trajet vers le lac de Song kul.

J12 / J13 : Lac de Song kul. Balade à pied, cheval, observation des oiseaux, escalade…

J14 : Trajet vers Kyzyl – Oi,

J15 : Exploration de Kyzyl-Oi.

J16 : Trajet vers Bichkek

J17 : Visite de Bichkek

J18 : Retour en France !

Tash rabat et les camps de yourtes

Ce qui a changé par rapport à ce que j’avais prévu en France :

  • Nous devions aller au lac de Kol Suu, au lieu de Tchater kul / Tach Rabat. Mais Vladimir nous a appris que le lac était vide… C’est un phénomène qui se produit à priori tous les 10 ans, et qui reste assez mystérieux. L’endroit où part l’eau n’est pas encore bien identifié… La route n’est pas bonne pour s’y rendre (prévoir 150 km de pistes, où 30 km/h est une pointe de vitesse selon Vladimir). Du coup, nous avons choisi le plan B avec Tchater kul, sans regret, c’était magnifique ! Vladimir nous conseillait une semaine pour explorer la région de kol suu, et c’est mieux d’être à 2 4×4, au cas où…
  • Nous devions rester une journée de plus à Kyzyl-Oi (et une de moins à Bichkek…), mais nous étions un peu malades… Pas envie de randonner, donc on a misé sur la journée de route pour nous requinquer et profiter de Bichkek. Cela a (presque) réussi ! Pareil, sans aucun regret.

Ce que je changerais à notre itinéraire réalisé :

Pas grand-chose en fait… Les transferts sont assez longs, il faut donc bien prendre en compte cela dans la planification. C’est un voyage road-trip !

Ou dormions-nous ?

Vous dormiriez bien là ??

J’avais demandé à l’agence de s’occuper pour nous des logements, avec comme consigne de pouvoir se laver tous les 3 jours et de pouvoir faire une ou deux lessives… Nous avons dormi :

  • En B&B à Bichkek, Chong Keming et Naryn. Ce sont des minis hôtels.
  • En guesthouse. Les hôtes vous laissent alors une de leur chambre (en l’occurrence, nous on en prenait généralement 2 ou 3 -soit toute la maison- … pour nous, et Vladimir). Confortables avec douche, internet, machine à laver. Vladimir nous a bien aidés pour discuter (un peu) avec les hôtes, qui ne parlent que rarement anglais.
  • En yourte. Des campements de yourtes sont aménagés pour accueillir les touristes. Cependant cela ne dénature pas le paysage. Dans la yourte, rarement d’électricité (bien prévoir une lampe), mais on y dort bien ! Il n’y a pas d’eau courante dans un camp de yourtes. Les yourtes sont de grandes tentes, qui sont démontées en hiver, on comprend alors leur confort rudimentaire (mais largement suffisant pour nous).
  • En tente. Nous avions 2 nuits sous tentes (car il n’y avait rien d’autres normalement…). On se pose alors où on veut !

Nous avons alterné les différents types de logements et c’est parfait ainsi. Il faut bien pouvoir se laver de temps à autre 😀

Cabinet de toilette du camp de yourte 🙂

Si vous souhaitez partir en individuel, le pays n’est pas encore organisé avec des réservations obligatoires. Il suffit de se rendre au CBT (Community Based Tourism équivalent de l’office de tourisme local) et de demander une guesthouse, un camp de yourte, une activité, etc… Ils vous trouveront ce qu’il vous faut (dans la limite du possible) !

Qu’avons-nous mange ?

Le petit déjeuner est servi avec la nuitée. On mange bien ! Nous avons eu quasiment tous les jours des crêpes, de la confiture. On boit du thé. D’ailleurs, on boit du thé toute la journée et à tous les repas ! (attention à ceux qui ont des soucis pour fixer le fer !) Il n’y a pas d’eau à table. Parfois omelette (ou œufs au plat), saucisses, yaourt, fruits, assiette de crudités. C’est bon !

Le midi, nous faisions généralement pique-nique. On achetait du pain, des légumes, du fromage, des chips, des fruits, parfois des saucisses … Nous n’avions pas de frigo, alors c’était dur de conserver les aliments. Nous faisions aussi des nouilles chinoises (nous avions un réchaud), boostées avec des tomates/poivrons/viande en boite.

Un pique nique (dans un cadre de rêve, on peut le dire…)

Le soir, le repas était pris au lieu du logement (sauf à Bichkek). Et là, c’est festin tous les soirs !! 😀 C’est très bon !

Exemple de tablée pour un repas.

Le repas est traditionnellement composé :

  • d’une soupe, ou plutôt patate dans du bouillon, avec de la viande et d’autres légumes.
  • D’un plat principal, on retrouve entre autres : les fameuses nouilles aux légumes (laghman), des sortes de raviolis, de la pomme de terre… Les plats sont bons, à base de mouton bouilli et de légumes.
  • De légumes crudités à picorer : tomates, concombre, pastèque.
  • De fruits en « libre-service » au milieu de la table, d’autres gourmandises (beignets ou des chouchous au sésame trop bons !)

Pour boire, nous avions toujours notre gourde d’eau. Nous prenions l’eau du robinet (ou l’eau de torrent de montagne ou celle pompée de la nappe…) avec des pastilles d’aquatab ou micropur !

Quelle meteo avons-nous eu ?

Nous avons eu de la chance, avec un séjour très ensoleillé ! Seulement 1 jour et demi de pluie. La première était une journée de transfert, donc on a roulé… La demi-journée suivante, nous a fait profiter de nos bouquins 😀 .

Le Kirghizstan a un climat continental et montagnard. Il ne faut pas oublier que l’on monte vite en altitude. Bichkek est en basse altitude, le thermomètre peut monter à 40 ° l’été. Le lac d’Issyk kul est plus tempéré, car à 1600m d’altitude. On y est à bonne température ! Dans les montagnes on monte facilement en altitude. Notre bivouac à Tchater kul était à 3600m, le soir il a fait froid. A Song kul, nous sommes à 3000m… Nous avons vu le thermomètre descendre à 3°, la pluie commencer à se transformer… et les sommets blanchir ! Ajoutez un peu de vent la dessus, et voilà les températures négatives !

La meilleure période reste donc l’été pour visiter le pays (sauf si vous voulez faire du ski ! Vladimir accompagne des « ski camp » d’ailleurs en hiver.)

Quels materiels avons-nous utilises ?

Vêtements : du léger au chaud ! Nous avons été en short tee shirt, et aussi en doudoune …

Chaussures : des chaussures pour marcher ! Pensez également qu’il faut quitter ses chaussures avant d’entrer dans les yourtes et les maisons. Du coup, il est pratique d’avoir une paire de claquettes faciles à mettre (le problème des tongs, c’est qu’on ne peut pas garder ses chaussettes !!). Autre point étonnant au kirghizstan : il n’y a pas de rosée le matin. L’herbe n’est quasiment pas humide (en tout cas, où on a testé!). Des chaussures de randonnée légères peuvent suffire, pas forcément besoin de grosses montantes. Les garçons ont des kimberfeel Rimo et des salomon, et cela a très bien été. Nous n’avons mis les grosses que pour préserver les chevilles quand on partait dans les cailloux.

Fiers de leurs chaussures ! 😀

Matériel de camping : Nous avions nos deux petites tentes 2 places, 4 matelas gonflables (2 thermarest et 2 décath’). Pour les duvets, nous avons 2 duvets de montagne adulte jumelables, et 2 duvets enfants Deuter. Nous avons acheté des sacs à viande en polaire en plus pour les enfants… Finalement, à Tchater Kul nous avons eu peur que les garçons aient froid, alors j’ai dormi avec eux dans les duvets jumelés, et Papa a dormi dans les duvets enfants bien saucissonnés ! On a à peu près bien dormi 😀

Un campement, à Tash Rabat

Pour l’équipement des enfants, je vous conseille le site des Petits Baroudeurs !

Des conseils details en vrac

Les pepins de sante

Nous n’avons pas été malades avant les derniers jours… Entre mal de ventre, diarrhées, vomissements… Rien de bien grave non plus. Nous pensons que c’est juste un effet du changement de nourriture cumulé à l’altitude.

Nous avons été très prudents vis à vis de l’eau (toujours des pastilles) et Vladimir nous a aidé à sélectionner les aliments de bonne qualité (car il y a des fruits qu’on aurait bien acheté, mais il ne voulait pas !! 😀 )

Telephone portable / Internet

On a eu de l’internet dans beaucoup de guesthouse, donc on peut donner des nouvelles et préparer la suite du voyage. Nous avions également investi dans une carte SIM kirghize, avec le réseau O. Cela ne coute rien et est facile d’accès : 95 soms (~ 1,5 euros) pour 10 Go par semaine … (à quand ces tarifs en France???) Par contre, cela ne nous a pas été très utile, car il n’y avait pas de réseau quand nous n’avions pas d’internet…

Second conseil geek : téléchargez whatsapp ! Tous les kirghizes rencontrés l’utilisent.

La zone a permis

La “frontière” intérieure

Il n’y a pas de visa à obtenir pour entrer au Kirghizstan, mais il y a une zone où il faut un permis. On ne peut pas s’approcher de la frontière chinoise sans lui ! Il est nécessaire pour aller à Tchater Kul ou Kol Suu. L’agence s’en est occupé pour nous.

Les toilettes

Au milieu de la photo, on aperçoit les toilettes 🙂 Les dames sont en train de prendre de l’eau en premier plan

Ou plutôt les trous aménagés ! :- ) Il n’y a pas de gestions des eaux usées et souvent pas l’eau courante en dehors des villes. Donc les toilettes, ce sont des trous dans le sol ! Souvent ils sont aménagés pour les touristes, rassurez-vous 🙂 Pour l’eau, ce sont des pompes à main reliées à la nappe phréatique !

Les dechets / le plastique

Un incinérateur à déchets

Un point noir du kirghizstan : les déchets. Il y en a partout ! Une belle steppe : bim, une bouteille de vodka par terre… Par ailleurs, quand les déchets sont mis dans les poubelles, ils sont ensuite brûlés sur place avec un petit incinérateur (sorte de barbecue …) ou à l’air libre dans des décharges à l’extérieur des villes.

Pensez d’ailleurs à utiliser plutôt des pastilles d’eau avec une gourde, plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau en plastique (qui finiront leurs vies, on ne sait pas où !)

La securite

Côté insécurité, le Kirghizstan m’a paru très safe ! On ne s’est jamais senti regardé de travers ou quoi que ce soit . Les kirghizes sont extrêmement bienveillants et gentils. Le seul problème auquel vous pourrez éventuellement être confronté, est dû à la vodka et un excès de sa consommation… (mais cela ne nous a pas du tout dérangé)

Sinon, les règles de sécurité ne sont pas comme chez nous… Par exemple, la ceinture n’est pas obligatoire à l’arrière des voitures. Nous n’en avions même pas ! (Je ne parle donc même pas des rehausseurs qui n’ont pas quitté Bischkek!) . Autre exemple, pour faire du cheval, vous irez comme ça, sans casque. Bref, il ne faut pas être trop regardant pour certaines choses.  

Budget

Le voyage nous a coûté pour 4 :

  • Billets d’avions : 1600€ pour nous 4
  • Voyage avec Ultimate Adventure privé et sur mesure (logements avec le repas du soir, 4×4 avec chauffeur et l’essence, permis frontière) : 2700€
  • Sur place (repas du midi, activités, souvenirs…) : 500 €

Soit 4 800 € pour 18 jours pour 4 .

Le coût de la vie sur place est très peu cher. Il y a moyen de voyager beaucoup moins cher, mais je n’aime pas prendre du temps en voyage à chercher mes logements et à subir des aléas de voyage… Je préfère payer plus cher de France en passant par une agence locale et avoir le temps de glander sur place ! 😀

D’autres blogs pour preparer votre voyage

  • One chai : la référence des pays en stan », créateur du #kiffistan 😀
  • Voyages etc : c’est à cause de son blog , que j’avais prévu Kol Suu. Très pratique pour préparer son voyage aussi.
  • Je papote : Céline y était en même temps que nous ! (avec une semaine d’avance). Son blog est toujours une mine d’infos sur les destinations (je vous en ai déjà parlé pour la laponie).
  • Si belle la terre : Cette famille y était aussi cet été et j’ai lu juste avant de partir, histoire de se mettre en bouche !

Rendez vous au prochain article pour le carnet de voyage ! En attendant si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

19 commentaires

  1. Bonjour, Pierre, Virginie,Arthur et Thibault!!! Salut de Bishkek,ca va tout le monde? Merci pour le partage c’est sympa ! Aziz de Bishkek .Ultimate Adventure.

    • Arthur et Thibaut

      Bonjour ! Si tu es arrivé jusque là c’est que des lecteurs t’ont contacte! Ravie et en espérant qu’ils aient un aussi bon sejour que nous ! Virginie

  2. Bonjour,
    Le 1er janvier, nous avons cliqué sur “validez le paiement”, pour acheter 4 billets A/R pour le kirghistan, du 21 juillet au 02 aout 2019. YES !!!
    Notre 1er voyage en asie et en famille.
    En commençant à préparer notre voyage, nous avons eu le plaisir (et la chance) de tomber sur votre blog (super bien fait d’ailleurs !!)
    Nous partons avec 2 enfants de 7 et 9 ans, et nous n’avons fait aucune réservation ni autres démarches…
    Votre voyage semble etre semblable à ce que nous recherchons…
    Découverte simple, authentique, en immersion mais avec un guide la plupart du temps, dodo sous yourte, steppes à gogo, loin de la foule…
    Nous sommes sur grenoble, et comme vous le comprenez à la recherche de bon plan, de conseils…
    Si votre voyage était à refaire, vous referiez le même (itinéraire, agence, guide, hebergement, nouriture,…) ?
    Merci par avance, à très bientôt
    Sophie, Olivier, Camille et Gaëtan

  3. Ça semble tellement génial de partir comme ça en vacances. Tout ce que vous avez mangé avait l’air vraiment bon et le logement est intéressant 🙂 ça me plairait de tester, moi aussi.

  4. Ping :Des lacs, des chevaux, la steppe, des montagnes : le Kirghizstan en famille !

  5. Wahou quel voyage, c’est une sacrée aventure ! Merci de nous faire découvrir ce pays encore assez méconnu. C’est le genre de destination qui m’attire énormément, je retrouve à travers tes photos un peu de notre voyage en Mongolie… Nos bouts de chou sont encore un peu petit pour qu’on s’aventure là bas, mais un jour, j’aimerais !!

    • Je ne connais pas la mongolie, mais c’est comme cela qu’on imagine la steppe, effectivement. Vos petits sont effectivement encore un peu petits je pense. J’appréhenderai surtout l’altitude pour eux. Le fait qu’ils puissent dire s’ils ont mal quelque part est très rassurant.

  6. Quelle merveille ce voyage ! Pour ma part, c’est la Mongolie qui branche mon homme, peut-être un jour !

  7. Il fait déjà rêver ton article! Hâte de lire la suite!

  8. Vous êtes allés dans des coins ou pour ma part, faute de véhicule, je n’avais pas eu le temps de m’aventurer (Narin, Tash Rabat). Hâte donc de lire la suite 🙂
    Et un grand merci d’avoir glissé un lien vers mon blog 🙂

    • De rien, ton blog reste la référence des Stan ! Pour profiter des montagnes, c’est vrai qu’il vaut mieux une voiture. Les trajets sont déjà longs en 4×4 !

  9. C’est très tentant comme destination ! Les longs et fréquents trajets me rebutent un peu, ce n’était pas trop fatigant pour les enfants ? En tout cas merci pour tous ces détails pratiques.

    • Les trajets font partie du voyage. Les garçons n’ont pas été fatigué par les trajets, on était plutôt libre a l’arrière sans ceintures ! On a beaucoup joué aux cartes et étonnant, on n’était pas malades alors qu’on l’est a l’arrière en France… Je précise les trajets longs, car en comparaison à d’autres tours, on a fait relativement court et je suis très contente de mon choix ! Les autres parties du pays attendront!

  10. Les paysages sont superbes ! Pourquoi pas !

  11. Et bien voilà un voyage ultra dépaysant. Bon j’avoue j’ai regardé sur Google maap où se situait précisément le pays !!! Je ne suis pas sûr d’arriver un jour à traîner ma tribu la bas mais tu m’as donné très envie d’y aller en tout cas.

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !