Le parc national du Gargano (en Octobre!) [les Pouilles en famille]

La première étape de notre séjour dans les Pouilles fut le Gargano. Pour l’aspect pratique du séjour, retour sur notre article carnet pratique ! Nous avions choisi un logement en Agriturismo à Vieste, tout au bout de la péninsule. C’est un bon emplacement pour visiter le coin. Je ne vous mettrai en garde que sur  deux choses :

  1. la saison. Nous y étions en Octobre, saison terminée, alors qu’on voit que cela peut recevoir une quantité de touristes non négligeable… Beaucoup de choses sont fermées. Par exemple, nous voulions aller sur les iles tremiti, mais il n’y avait plus de bateau.
  2. Le temps pour parcourir les distances sont à prendre en compte aussi ! Les routes sont petites et tournent beaucoup ! Vous ne vous déplacerez pas facilement et sans faire au moins une heure de route (je ne compte pas les embouteillages d’été avec la foule)

Maintenant venons-en au fait : Qu’est-ce qu’il y à voir / faire dans le Gargano en famille ?

Visiter les villages

Vieste

 Notre village (c’est où nous logeons) devient une ville l’été ! Il n’est pas si petit que ça … Directement sur la mer, le centre historique est un peu perché et offre une très jolie vue panoramique sur la mer. On aime se perdre dans les petites ruelles, pour découvrir une belle église, le duomo, un bon resto (celui-ci faut le trouver, car tout est fermé !!). Nous y avons mangé deux fois (parce que c’était trop bon !!) et je vous le recommande vraiment : l’Osteria al Duomo.

Nous avons également cherché à visiter le musée des coquillages, mais malgré le fait que nous étions en plein milieu des horaires d’ouverture, c’était fermé…

La ville est longée de part et d’autre, d’une grande plage de sable. L’une a  un joli petit pain de sucre au bout, qui donne du cachet au lieu. La balade de front de mer est moyen à cette saison, car on a l’impression d’être dans une ville fantôme… Bof bof.

Comme promenade de bord de mer, je vous conseille plutôt de faire le tour du port pour voir l’entrée du port et le phare. Nous y étions par tempête et c’était joli à voir ! Les vagues se fracassaient en vacarme avec un zef à nous faire s’envoler ! Rigolo !

Pour terminer notre visite des lieux, nous avons fait un petit stop dans une fabrique d’huile d’olive. C’est ouvert à tous, vous entrez vous regardez et voilà… Ce n’est pas aussi aménagé que chez nous, et il y a aucune explication. Mais bon, on a compris comment cela faisait ! Je vous conseille de venir plutôt tôt le matin, quand les machines tournent ; sinon vous ne verrez rien …

Peschici

Arrivés en fin d’après-midi, nous avons rapidement arpenté les jolies petites ruelles du centre historique, à la recherche d’un bar. Mais il n’y en avait pas d’ouvert ! Du coup, goûter rapide avant de rentrer. Attention donc aux horaires d’ouverture ! (Le château était fermé)

Vico del Gargano

Dernier village dans lequel nous nous sommes attardés, vico del gargano est dans le centre de la péninsule et non en bord de mer. Le centre historique est également très sympa à sillonner. Nous y avons trouvé une tour très bien pour escalader 🙂

Nous y avons bu notre cioccalata calda, cappucino dans un bar à l’ancienne avec les chasseurs /cueilleurs du coin, très sympa ! (pour ceux qui ne le savent pas, je parle italien, alors j’arrive à discuter avec les gens du coin).

Bref, une jolie halte sur la route de la Foresta Umbra

La Foresta Umbra

Le Gargano est un parc national. Les parcs italiens, ne sont pas comme nos parcs nationaux, il y a des villes dedans, vous pouvez y circuler en voiture… C’est bien moins protégé que chez nous. Ce parc héberge une forêt plus que centenaire : la Foresta Umbra. Mélange de feuillus, ces arbres sont imposants !

La forêt est parcourue de chemins, qui sont relativement longs. Il y a peu de boucles courtes et faciles pour les enfants. Nous avons choisi la balade ultra facile du lac « laghetto d’Umbra ». Très courte, elle donne un aperçu de la forêt traversée et le point de vue avec le lac est beau.

Nous avons continué notre balade à travers la forêt en suivant un chemin (et en rebroussant chemin ensuite). Vous aurez des panneaux sur place et un balisage (les cartes ne sont pas aisées à trouver…).

Cette forêt est imposante par la grandeur de ses arbres, mais elle nous a un peu déçue par son manque d’aménagement en termes de sentiers. Il n’y a pas assez de petites boucles pour se balader. Nous n’y sommes donc pas revenus au cours du séjour.

Sillonner la cote (en voiture, en bateau), a la recherche de belles plages

Les plages sont dures à trouver… Je vous conseille de demander la brochure des plages à l’office de tourisme, vous aurez ainsi la liste ET les accès ! Car oui, ici, des plages peuvent être entièrement privées et ne pas avoir d’accès public. C’est interdit en France, mais visiblement pas en Italie.

De Vieste a Peschici

Notre première découverte de la côte vers le Nord s’est fait sous la tempête, donc on ne cherche pas les plages 🙂 On s’est arrêté vers une tour, pour voir la mer déchainée, et observer de plus près les lieux de pêche, les trabucco. Ils sont tous fermés bien sûr, mais en saison, ils doivent se visiter.

Cette côte a quelques coins sympas, mais beaucoup de camping/hôtel avec accès unique à la plage. Il manque un petit sentier côtier !

Nous avons trouvé une belle plage, (spiaggia di scialmarino sur Google map) où nous nous sommes baignés et promenés aux alentours.

De Vieste a Mattinata

Cette route est beaucoup plus longue que la précédente. On s’arrête au gré des envies, à la recherche de coins sympas. Entre panorama, tours et plages. Comme dit en intro, les plages ne sont pas faciles à trouver… Elles ne sont pas toutes au top…

Voilà la plage … hummm

Bref, regardez un peu sur la brochure où vous voulez vous arrêter ! Attention aussi, bien sûr pour nous, tout est fermé alors c’était pique-nique obligatoire ! (Et regardez aussi votre essence 😉 ). Nous l’avons pris à la plage de Mattinata (plage de galet !) avant une séance baignade. Je ne sais pas par où elle est accessible l’été, car là vu qu’il n’y a personne, nous nous sommes garés devant une entrée de maison…

Ce mini road trip est beau ! Une belle journée sur la route, le seul problème c’est se garer et les routes d’accès !

En bateau, pour admirer les grottes sous-marines

Pour terminer la découverte de cette belle côte, rien de tel qu’un tour en bateau ! Ce sera toujours le même problème : trouver un bateau !! Ils ne tournent plus à cette saison, nous aurons la chance d’avoir un groupe sur lequel se greffer. Pour trouver le bateau, nous avons pris les numéros à l’office de tourisme et il faut les appeler un par un. Sans parler italien, je ne sais pas comment ça se passe… 

Il ne faut pas avoir le vertige pour pêcher dans le Gargano !!

Du coup, on a réussi à embarquer et cela vaut le coup ! La côte vue de la mer est vraiment jolie. Avec des arches, des grottes accessibles uniquement de l’eau. Les italiens adorent trouver des formes au rocher, à vous de les rechercher ! Et ça, ça a plu aux garçons !

 

Voici tout ce que nous avons visité dans le Gargano, il y a d’autres choses à visiter : le Monte San Angelo, les îles Tremiti… Je suis partagée sur cette région, car on sent que cela peut être plein de monde l’été, mais là nous y étions trop tard et tout était fermé… Du coup, à part en Juin / Septembre, je ne sais pas quel est le bon moment pour visiter en famille… Mais nous avons quand même pu nous baigner et voir de beaux paysages variés! 🙂

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires !

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !