Trulli, Sassi, duomo au bord de la mer – ca vous tente ? [les Pouilles en famille]

On continue la découverte des Pouilles avec les enfants ? Après vous avoir donné nos infos pratiques, vous avoir parlé de la péninsule du Gargano, descendons vers le Sud, dans le centre des Pouilles. Cette partie du voyage est pour nous plus « urbanisé » 😀 C’est-à-dire que l’on va visiter des villes ! Nous dormions à Alberobello, donc ces visites se sont faites en étoile depuis Alberobello (ou sur la route des autres logements).

Trani et son duomo de bord de mer

En descendant du Gargano, rapide halte à Trani, qui aurait mérité une plus longue découverte. Un duomo au bord de la mer attire la promenade ! Le port est très agréable également, on y déambule en regardant le retour de pêche. De l’autre côté du port, un parc avec des jeux était très attrayant mais nous n’avons pas eu le temps… Nous n’avions prévu que 2h de pause, et il aurait fallu au moins ½ journée pour mieux découvrir. En plus, il a fallu boire un cappucino / cioccalata calda et faire de l’escalade sur tous les murs que l’on trouvait !!   En pratique, nous nous sommes garés près du château sur un parking avec rabatteur… On a ensuite déambulé au hasard des envies ! 

Alberobello, le paradis des trulli

Le symbole des Pouilles ! Classées au patrimoine mondial de l’Unesco, ces maisons aux toits si caractéristiques offrent une visite mémorable. Le centre de la ville est très visité, à toute saison ! N’espérez pas être seul … D’un autre côté cela nous a permis d’acheter des souvenirs, car nous n’en avons pas vu beaucoup d’autres. D’ailleurs, les garçons ont choisi des maillots de foot de la Juve, et cela a fait mouche ! Tout le monde nous parlait ensuite !! Et c’est toujours très sympa de pouvoir discuter avec les gens du coin, les maillots lançaient la conversation !

Revenons-en à la ville.. Il y a plusieurs quartiers avec des trulli, une carte est disponible gratuitement à l’office de tourisme (au centre de la ville). On se perd dans les ruelles, à la découverte des constructions.

En pratique, nous nous sommes garés dans une rue vers l’église « trulli » (parrochia Sant’antonio) sans payer du coup ! Il est difficile de se perdre ensuite… L’accès est gratuit à toute la zone.

Les grottes de Castellana

La météo étant moyenne et pour varier des visites de villes, nous avons exploré les grottes de Castellana.

Deux itinéraires sont proposés ; nous avons choisi le plus long 3 km. Cela s’est très bien fait avec les garçons. Les salles sont jolies, avec de belles concrétions à observer. Ils disent que c’est la plus belle grotte au monde, je n’en suis pas sûre… Mais la visite est agréable. Elle est guidée et accompagnée de manière obligatoire.

En pratique, le tarif est un peu élevé (16€/adulte ; 13€/enfant + 5ans) mais vu que la visite est guidée, cela se comprend. Un horaire de visite vous est donc attribué selon votre choix de longueur et de langue. Pensez à regarder sur le site web, quand a lieu la visite que vous souhaitez ! Sinon, vous risquez de ne pas pouvoir visiter…

Monopoli, cite fortifiee de bord de mer

Et oui, ce n’est pas qu’un jeu de société !! C’est aussi une très jolie ville de bord de mer. Un rempart entoure la vieille ville. Nous y avons passé une journée très agréable entre plage le matin, déambulation dans les ruelles l’après-midi.

Je vous conseille de visiter le port, qui ressemble à une marina intérieure. La place de l’hôtel de ville est parfaite pour la pause gelati (ou gaufre pour Thibaut …) !

En pratique, nous n’avons pas eu de problème pour nous garer en dehors de la vieille ville, à proximité d’une plage. Prenez juste vos dispositions pour les toilettes, car beaucoup sont fermées (et sinon payantes super chères !)

Ostuni, le vaisseau blanc

Sur la route du Salento, pause repas à Ostuni. La ville est à nouveau entourée de rempart tout blanc. Pas directement au bord de l’eau, elle surplombe la vallée du centre. Elle fait un peu vaisseau posé là ! L’activité est toujours la même !! 😀 Se perdre dans les ruelles et découvrir au hasard !

Lecce, la cite baroque

La cité baroque, qui nous avait été vantée… Et bien nous avons été déçus. Il faut dire, que l’on n’est pas très porté sur l’architecture, alors voir de beaux bâtiments baroques, c’est beau, mais cela nous laisse plus indifférents. On visite quelques monuments, on mange un super repas à base de panini et autre antipasti trop bons 🙂 On y trouve aussi une crème miracle à la pharmacie : Arthur s’est fait piqué par une abeille la veille et son doigt est bien enflé. Une fois la crème appliquée, en même pas une demie heure, le doigt est redevenu normal ! Etonnant !

Tout cela a fait que l’on est resté 3h et que l’on est reparti !

En pratique, le challenge est de trouver à se garer pas trop loin !! On a trouvé une place (payante) par chance. L’office de tourisme vous fournira gratuitement une carte avec les points d’intérêts de la ville.

Matera, ville troglodyte en Basilicate

A un peu plus d’une heure de route d’Alberobello, le crochet vaut le détour ! Egalement au patrimoine mondial de l’Unesco, Matera est un trésor à ciel ouvert ! Une ville entière typée troglodyte, on les appelle les « Sassi di Matera ». La ville a été rénovée dans les années 1950 /1960. Les conditions de vie étaient complètement insalubre (pas d’eau, pas d’électricité, pas d’eaux usées…) . Désormais, c’est une ville musée à ciel ouvert !

On se promène à nouveau dans les ruelles en montant / descendant les Sassi ! La particularité de la ville est également le canyon qui borde la ville, la Gravina. On peut y descendre à pied (pour remonter de l’autre côté)…

Matera sera capitale de la culture en 2019, l’occasion de la découvrir avec un petit plus !

Pour découvrir l’intérieur de ces habitations, nous avons visité un musée le long de la rue qui fait le tour de la ville (mais je ne me rappelle pas le nom :-/ ) . Cela nous a donné un bel aperçu de l’intérieur des habitations (et on n’aimerait pas y vivre !!)

On vous conseille de beaux points de vue pour admirer les Sassi dans leur ensemble.

– la piazzetta Pascoli . Nous avons bu un coup sur la terrasse avec cette vue … Sublime !

– le belvédère marqué « di murgia Timone » sur google maps. De l’autre côté du canyon, ce point de vue offre un panorama imprenable sur Matera. Nous n’y sommes pas allés, car nous n’avions pas regardé à l’avance comment le rejoindre, et que nous avons tourné trop tôt ! Car oui, il faut quitter la ville en voiture et en faire tout le tour pour les atteindre.

En pratique, la ville est dotée de parkings autour de la ville historique (piétonne). Des points d’infos vous donneront gratuitement une carte de la ville. A nouveau, attention aux toilettes qui sont toutes fermées !! (obligé de boire un coup 🙂 )

Les rates du coin …

On ne peut pas viser juste à chacun de nos choix de promenades !! Il y a deux coins que l’on n’a pas trop aimé

Le Parco naturale dune costiere : j’ai naïvement cru voir des dunes au bord de la mer… Et bien oui, mais c’était pas super du tout… On a surtout profité des oliviers qui eux sont splendides !

La réserve naturelle Bosco delle pianele : j’avais vu des petites balades à faire en forêt avec une petite falaise à grimper. Mais les balades étaient quelconques, voire pas top… Bien pour s’aérer et se défouler, mais rien de particulier à voir ! (donc passez votre chemin !!)

J’espère que ce petit tour d’horizon vous donne envie de découvrir cette jolie région d’Italie, qui vaut vraiment le séjour! Je vous parlerai très bientôt du Salento pour terminer notre séjour … A suivre !

4 commentaires

  1. Annabelle - Matante A

    Très joli coin de pays! Je songe à faire une petite escapade hors de France pendant mon séjour chez-vous ce printemps et tu me donnes envie d’aller voir de plus près cette région!

    • Oui, la région est intéressante ! Entre architecture et nature, il y a plein de choses à voir ! Je te taguerai pour le prochain article pour finir de te donner envie 😉

  2. Dis donc, c’est chouette ce coin ! <3

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !