Lanzarote en famille – l’ile volcan des Canaries

Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux (si non, comment ça se fait ?? 😀 ) vous savez qu’aux dernières vacances d’Avril, nous sommes allés à Lanzarote, l’île volcan des Canaries. Nous n’en sommes pas à notre premier séjour dans ces îles…. Nous étions allés à Ténérife il y a 3 ans et Papa/Maman ont randonné à La Gomera il y a 9 ans [ouch ça rajeunit pas ça…]. C’est partie pour notre carnet de voyage !

Bienvenue a Lanzarote aux Canaries !

Arthur a 7 ans, Thibaut 4,5 ans !

Jour 1 – Voyage, voyage

Départ aux aurores de Genève … Notre avion est à 8h05, gloups on n’a plus l’habitude de se lever aussi tôt ! Nous avions choisi de réserver le parking P26 cette fois ci (et pas de prendre le risque d’attendre 1h avec le easypark…). Cela s’est très bien passé ! Un peu plus cher, on ne regrette quand même pas du tout. Vol avec escale à Madrid avec Iberia sans encombre. On atterrit à 13h05 (attention 1 h d’écart avec Madrid alors que le téléphone ne l’écrit pas 🙂 ) et on récupère tout de suite la voiture de loc. Une Hyundai IX35 chez Thrifty (loué via autoescape). La voiture est très bien, le seul souci que l’on a eu est l’absence d’essui-glace… On n’a pas pensé à vérifier, et un balai était manquant… Super dangereux quand même ! Nous avons amené nos réhausseurs gonflables (rappelez-vous je vous en ai déjà parlé ici), qui sont parfait pour les garçons !

Direction la maison de vacances !!! Réservée via housetrip (racheté par tripadvisor), nous avons été satisfait mais un peu déçu quand même… L’emplacement est parfait, la maison est propre, mais l’équipement fait un peu rachou… Il y a juste 6 fourchettes (pour 6 couchages), un rouleau de PQ pour la semaine, aucun sac poubelle, pas même une petite bouteille d’eau alors qu’on ne peut pas boire l’eau du robinet, WIFI annoncé disponible est finalement payant… Bref, les loueurs sont à 2 € près et c’est un peu fatigant.  (Pour que vous ne la réserviez pas : il s’agit de la casa Christophe 😉 )

La fin de la journée se déroule tranquillement en faisant les courses au supermarché (et oui, faut bien manger…) et surtout la pisciiiiine !! Ahah

Jour 2 – Marche artisanal de Teguise, Jardin de cactus, El Malpais et la grotte de lave Cueva de los verdes

On part tranquillement direction le jardin de cactus par la petite ville de Teguise. On tombe en plein marché artisanal (= à touristes, mais c’est pas grave on en est !!) . On achète nos premiers souvenirs et après un tour relativement rapide, on repart ! Le marché est pratique pour s’acheter des souvenirs, mais sinon, il n’a pas grand chose de spécial…

Sur la route, on aperçoit des jolies formes de caillou. L’érosion fait son travail, cela rappelle la cappadoce en Turquie. On se balade, découvre la végétation (qui explose quand on jette des cailloux dessus :-/ ). Ce coin est sympa à voir et en dehors de tout circuit : pas écrit sur le guide, Maman n’a même pas trouvé le nom en cherchant bien sur Internet. On arrive au Jardin de Cactus, où la première mission est … manger !! 😀 La cafèt propose des tapas, cela ira très bien … La visite nous a ensuite enchantés !! Pleins de types de cactus, dans un jardin organisé en amphithéatre, aménagé très joliment par l’artiste local César Manrique. On profite !

Entrée payante à 5.5 € / adulte ; gratuit pour Arthur et Thibaut

On poursuit notre route vers le tunnel de lave Cueva de los Verdes en traversant la zone du Malpais. Cette coulée de lave du volcan de la Corona est un paysage typique volcanique splendide !! On arrive au tunnel de lave Cueva de los Verdes, où la visite est guidée (espagnol, anglais et allemand). Ce phénomène est rare à visiter, on en profite ! On voit les strates de lave, les différents écoulements, des stalactites de lave et il y a une surprise que l’on ne va pas spoiler ! 😉 (Sachez juste que les Mamans ne doivent pas être cardiaques, on a le droit de s’approcher du bord du précipice 😀 ) . Environ 1h de visite, la marche est facile (Thibaut l’a faite sans aucun souci) : cela nous a bien plu !

Entrée payante à 9.5 €/adulte ; 5 € pour Arthur et gratuit pour Thibaut

Jour 3 – El golfo, Charco de los clicos, los Hervideros, Salinas de Janubio, Playa Blanca

Cap à l’ouest ! A travers le paysage de la Geria, région de vignoble dont on vous parlera plus bas, on rejoint la mer à l’ouest. La petite ville d’El Golfo est située juste à côté d’un cratère semi submergé par la mer, qui a créé une lagune colorée toute verte : charco de los clicos. Cela nous a déçu. On ne peut pas s’approcher, interdit d’aller au bord de la plage, il y a beaucoup de monde à regarder. Voilà… Au bout de 5 minutes, nous voilà repartis ! Direction los Hervideros. On longe la côte déchiquetée (c’est une coulée de lave…) et la mer bleue magnifique. On ne peut pas rater le lieu (grâce aux bus…). Un aménagement permet d’admirer le travail de la lave. Bon, on restera quand même 15 minutes !! 😀 Pas que ce soit vilain, mais il y a vraiment trop de monde.Direction las Salinas de Janubio. Peu éloignée, on s’arrête à la plage pour le pique-nique. On prend peur du soleil, car avec le vent on ne sent pas comme cela tape et on va manger à l’arrière de la voiture dans le coffre ! Vous la sentez la journée loose qui commence 😉 Il en faut toujours une !! Mais non … la vue sur les salines est splendide ! Nous sommes seuls à profiter et admirer, et ça fait du bien !! Il y a juste un vent à décorner un mouton, seul problème !On poursuit en poussant jusqu’à playa blanca. Thibaut fait une petite réaction cutanée au soleil (c’est quand même pas de bol…), donc on reste plus tranquille en ville à jouer, manger une glace, se balader au bord de mer et puis se baigner quand même ! C’est l’un des centres balnéaires de l’île, ça se voit il y a plus d’équipements et de monde.Pas fait, mais cela aurait pu être bien :

  • La plage de Papagayo, connue comme l’une des plus belle. C’était le programme initial, mais les petits boutons de Thibaut nous ont fait changer de programme.
  • Le musée sous marin. Un musée sous l’eau, à visiter en bouteille ! L’idée est super !! Bien sûr il faut savoir nager, ce qui n’est pas notre cas.
  • Les piscines naturelles. Maman les a vu après sur internet ! C’est dommage, nous les aurions bien essayées !

Jour 4 – Fundacion Cesar Manrique, plage de Famara

Repos aujourd’hui ! On est quand même en vacances 😀

On part découvrir la Fundacion César Manrique à quelques kilomètres de notre maison. Il s’agit d’une des maisons de l’artiste, qu’il a transformé ensuite en galerie d’art. Sa maison est aménagée dans la lave ! Il profite de bulles de lave, pour y glisser un salon. La piscine est intégrée au paysage. On circule de pièces en pièces par de petites galeries creusées dans la lave. C’est splendide ! Il y a également des tableaux, des sculptures qui nous laissent plus indifférents avec Thibaut… On apprend les différentes œuvres de César Manrique et on les repèrera ensuite lors de nos trajets en voiture, car elles décorent les ronds-points de l’île !

Entrée payante à 8€/adulte ; 1€ pour Arthur et Thibaut

L’après-midi sera consacré à la construction ! Château, puis volcan, puis trou… et aussi admiration des surfeurs, baignade… Bref, vous l’avez compris : Vamos a la playa ! La plage de Famara est notre préférée : grande, sauvage, entourée d’un paysage splendide. On l’a adorée !

Jour 5 – Volcan Caldera Colorada, Parc national Timanfaya, centre de visiteurs

Journée consacrée aux volcans !

On roule vers la caldera colorada. Ce volcan très photogénique est également un parfait lieu de promenade. Une balade d’environ 45 minutes en fait le tour, avec des panneaux explicatifs du paysage. Le chemin est très facile d’accès. Nous choisissons de corser la rando : on grimpe sur le volcan ! Thibaut est super motivé : ce sera son premier sommet en marchant 😉 Environ 15 minutes plus tard, nous voilà en haut ! La montée est un peu abrupte sur la fin avec la pierre ponce. L’occasion de montrer toutes nos forces à porter des cailloux 😀 . La vue est superbe sur la coulée de Timanfaya. On voit bien que la lave voulait se baigner !! Ahaha. Cette rando très facile est jolie. Je vous la conseille !

La journée volcan continue avec le centre de visiteurs (gratuit), sorte de musée sur le volcanisme. On commence à apprendre le fonctionnement des volcans qui coule, qui explose etc… Une petite simulation d’une éruption donne un peu d’activités, sans nous faire peur. Le lieu mérite un petit arrêt, c’est intéressant.On reprend la voiture jusqu’au parc national de Timanfaya. La route d’accès est payante (depuis la voiture…) . La route est impressionnante : il ne faut pas tomber dans la lave ! On imagine bien la voiture complètement déchiquetée dans ce cas là… On est aiguillé par une armée de personnel, qui nous font nous garer puis monter dans un bus. On était au courant pour ce bus mais cela fait un choc quand même… Ce n’est pas super. On admire le paysage tout le temps depuis le bus, il y a des pauses, mais on ne descend pas. La route est étroite et à la fin on était brassé du bus… Bref, ce n’est pas trop une réussite… A la descente du bus, on est happé vers un trou… où un monsieur va laisser brûler des brindilles qui s’enflamment toutes seules. Puis, il verse de l’eau dans un autre trou chaud, qui va former un geyser… Pour finir, le barbecue naturel !! Bref, c’est le lieu à touristes, si vous cherchez les jolis points de vue, vous voyez quasiment aussi bien des autres volcans … Je ne vous le conseille pas vraiment.

Entrée payante à 9€/adulte ; 4.5€ pour Arthur et gratuit pour Thibaut

Jour 6 – Ile de la Graciosa, Mirador del Rio

On quitte notre île, pour la petite île au nord, celle de la Graciosa. Le bateau part toutes les ½ h du port d’Orzola. Pas de souci pour se garer, nous embarquons direct.Bateau à 20€/adulte ;11 € pour Arthur et gratuit pour Thibaut

La balade en bateau nous change ! On admire la falaise depuis un autre point de vue. On débarque tranquillement sur l’île, dans un village un peu désert. Cela a un air de far west : les « routes » sont en sable, il n’y a pas un chat… On s’attend à voir des boules “tumbleweed” qui roulent / volent ! Nous avions l’intention de louer des vélos, mais vu le terrain on a renoncé… On partira se baigner en marchant. Mais avant, poisson au restaurant ! Il n’y a pas de menu enfant, mais poisson pané ça plait toujours ! Papa et maman ont pris un très bon poisson. Le restaurant est en face du débarcadère mais très bien, on le conseille !La balade nous amène vers le nord, vers le second bourg. L’envie de se baigner est trop forte, on n’arrivera pas au bout et on s’arrête se baigner ! Détendu, on reprend le bateau à 16h30 pour revenir sur Lanzarote.

Juste à côté d’Orzola se trouve le mirador del rio, point de vue aménagé par César Manrique. La vue sur la Graciosa est splendide !! Attention, le lieu est souvent pris dans les nuages, il faut bien viser pour en profiter. Nous visitons au pas de course, car cela ferme à 17h45 et que l’on est arrivé à 17h30… On n’a pas le temps de boire un coup avec vue panoramique. Entrée payante à 4,5 €/adulte ; 2€ pour Arthur et gratuit pour Thibaut

Nous avons ensuite pris une petite route qui longe la falaise. Et finalement, la vue est aussi belle que depuis le mirador. Ce n’est pas vraiment la peine de payer, on trouve.

La route du retour nous fait traverser la région fertile de Haria, où ne nous sommes pas arrêtés. Sauf au second mirador sans nom(qui n’en est pas un… mais où il y a à nouveau un resto) ! A nouveau une vue splendide sur la vallée environnante.

Jour 7 – Volcan Caldera Blanca, La Geria – Musee du vin El grifo

Rando !

Sur les conseils de copains, on s’attaque à grimper la caldera Blanca. Plus gros cratère de l’île, 1 km de diamètre !

Le parcours est disponible sur le net facilement (ici par exemple). Après le parking, on commence par la traversée du champ de lave. Heureusement le chemin est bien tracé et aménagé, sinon ce serait impossible de marcher ! Des panneaux rythment la marche et permettent de nous motiver ! (le jeu est de dire « fromage » quand on voit le panneau en premier… pourquoi ? Faut pas demander.. C’est le jeu ! :-D)On arrive au pied d’une première caldera, avant d’attaquer la montée vers la caldera blanca ! La montée se fait facilement. Ce sont les 3 kms de lave qui sont un peu longs… La vue sur le cratère est impressionnante, je vois même des chèvres dans le bas du cratère… Mais comment sont-elles arrivées là ?? Pour économiser les forces de Thibaut, on ne montera pas jusqu’en haut du cratère, mais la rando vaut déjà le coup comme ça ! Le retour se fait par le même chemin, un peu long du coup. Thibaut a besoin de plusieurs pauses. Bien penser à prendre beaucoup d’eau, car entre la rando, le vent et le soleil, il fait soif ! On aura bien mérité notre glace au premier bar en quittant le parking. Il est très bien, dommage que ce n’était pas l’heure de manger, on aurait bien pris des tapas là !Sur la route du retour, on s’arrête au musée du vin El Grifo, au cœur de la région vinicole de la Geria. L’occasion d’en savoir plus sur les vignes. Pourquoi creusent ils des trous comme ça ?? Tout simplement pour atteindre la terre sous la coulée de cendres ! On en apprend un peu plus sur l’histoire du vin dans l’île, avant de passer à la dégustation !! Mmmh. Papa et Maman ont opté pour les 6 vins à déguster. Ils sont bons, mais pas les meilleurs qu’ils aient bus. C’est quand même une bonne visite à faire !Dégustation + visite à 15€ /pour 2. Il y a des visites guidées à réserver à l’avance (voir sur leur site)

Jour 8 – Texas Rancho Park

Journée enfants ! Papa et Maman nous réserve toujours une journée “surprise” rien que pour nous ! Cette fois ci direction le parc d’attraction Texas Rancho Park ! Mi parc animalier mi centre aquatique, on y a passé une bonne journée. On a commencé la journée par les animaux, avec en plus des animaux actifs !! On les a tous vus bouger (sauf le tigre..) mais on a vu le puma de très (trop) près, les iguanes, les tatous. Bon cela reste un zoo avec forcément des enclos trop petits… On enchaîne avec les spectacles : les perroquets, les dauphins (avec un spectacle plutôt éducatif, mais qui reste un delphinarium) et pour finir les rapaces (dont un qui s’est barré!!) . Les spectacles sont bien réalisés, pas très originaux mais bon. Pour finir la journée, direction la piscine aménagée !! Youhou trop cool ! Forcément on s’éclate !!

Au global, on a passé une bonne journée. Le mix zoo / centre aquatique donne plus d’intérêt à la journée, c’est plus varié. Si vous voulez faire un parc sur l’île, on vous le conseille !

Entrée à 28 € /adulte ; 21 € /enfant (Arthur et Thibaut)

Jour 9 – Arrecife, puis retour a la maison :-\

Faut bien rentrer un jour :-\ . L’avion n’étant qu’en début d’après midi, on en profite pour une balade rapide dans Arrecife . Nous n’aimons pas particulièrement les villes, c’est pourquoi on s’est réservé cette visite pour la fin ! Un petit tour le long de l’eau, voir le château puis le charco. Le charco était à marée basse, sans eau… Ce n’est pas très beau ainsi. Se perdre dans les ruelles est aussi une très belle activité ! Voilà déjà le temps de rentrer, avec une escale de 3h à Madrid… Elle est passée finalement très vite, car l’aéroport est très bien aménagé, avec des jeux pour enfants.

Quelques derniers conseils :

  • Un autre blog, pour d’autres idées de balades : Celui de Si Belle La terre
  • Nous avons utilisé sur place Google maps, pour se déplacer, trouver les parkings, etc… C’est largement suffisant. Mais aussi indispensable où sinon, il faut bien repérer sur une carte les lieux à l’avance, ils ne sont pas très bien indiqués sur place.
  • Nous avons eu un très beau temps, avec une averse l’avant dernier jour uniquement. Il ne semble pas faire froid comme Tenerife. Nous n’avons quasiment mis aucun pull, pas la peine de trop se charger. Par contre, bien prévoir de quoi se protéger du soleil. On a terminé un tube de crème en 4 jours !! Première fois que cela nous arrive, mais comme ça, aucun coup de soleil !

Vous aurez compris qu’on a beaucoup aimé ce séjour. Destination permettant de se balader, découvrir des particularités culturelles avec Manrique, se baigner, Lanzarote est une destination idéale pour des vacances en famille !

Je vous ai convaincu ou vous connaissez peut être déjà ? Laissez un petit commentaire ci-dessous pour nous raconter tout ça !

Vous aimez épingler ? C’est pour vous!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

8 commentaires

  1. Nous avons également *vraiment* adoré cette île. Nos avis et conseils sont à lire sur notre blog http://www.onzebouge.fr
    Lanzarote, Madère… Des iles accessibles, pays peu cher, personnes accueillantes et de quoi faire avec les enfants ! Le top ! Nous partons très bientôt au Danemark, et avons lu et relu votre article sur le sujet donc merci. Amélie, Vincent et petit voyageur (4 ans et demi).

  2. Alors je note Lanzarote pour un prochain voyage en famille ça me tente bien :). Pas très cool en effet les loueurs relou puff

  3. merci pour ce retour
    j en entends de plus en plus parler
    pas cool l histoire du wifi devenu payant
    merci de nous signaler le nom de la casa ils ont été vraiment radins
    à voir qd je l incluerai dans mon programme
    oups on me dit qu il est déjà plein
    il n y a pas de vol direct ?
    c cool de pouvoir faire de la marche avec des enfants aussi jeunes c bien de les avoir habitués car je connais certains qui ne marchent pas 1 seul mètrespour 1 sous

    • tu peux te noter lanzarote ! C’est vraiment une belle île. Très accessible et variée (enfin dans le style volcan, plage et culture…). Parfait pour une semaine !

  4. J’avais très envie de découvrir cette île et tes images me confirment dans ce souhait, ça a l’air magnifique, bon, si on aime les paysages volcaniques, ce qui est mon cas.
    par contre je me pose une question, est-ce aussi bétonné et touristique que les autres îles ? A Gran Canaria ça m’a gâché mon plaisir…

    • Arthur et Thibaut

      As tu reçu la carte ?? (maintenant tu devrais 😉 ) . Pour répondre à ta question, l’urbanisme de l’île a été maîtrisé grâce à César Manrique. Donc non, il n’y a pas de grandes barres touristiques, que des petits villages blancs ! Quand tu vois la photo de playa blanca, c’est la 3e station balnéaire de l’île, et tu vois, c’est pas horrible…
      J’ai vraiment apprécié cette île. Je ne m’attendais pas à autant aimer d’ailleurs ! Je la conseille chaudement maintenant !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *