Papotages avec Tiphanya, de Mon Autre Reflet

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter les actions de Tiphanya du blog Avenue Reine Mathilde. Fervente adepte du rendez-vous “Voyager depuis son canapé”, chaque trimestre nous vous présentons une idée lecture ! (sauf celui ci, car nous n’avons pas pris le temps :-D). Si vous n’avez pas encore lu nos conseils de lectures, allez voir par ici .

Bref, revenons à nos moutons et c’est parti pour la séance papotage avec Tiphanya! Tiphanya a participé à la création d’un site permettant d’acheter des livrets éducatifs et ludiques sur différents pays : Mon autre reflet. Les prix sont très raisonnables par rapport à des livrets que vous pourriez trouver en presse.

Peux-tu te présenter, ainsi que ta fille ?

Je suis une maman rêveuse et gourmande, j’adore lire, écrire et marcher. Je vis avec mon amoureux et notre fille qui a 7 ans.


Ça, c’est pour la version courte.

Au collège j’ai commencé à me passionner pour les atlas, les tours du monde, les explorations, les langues étrangères. J’ai découvert que la scolarisation n’était pas obligatoire et tout en passant une grande partie de mon temps libre à m’engager au côté d’associations humanitaires, je rêvais qu’une fois adulte, je voyagerai tout le temps, y compris quand j’aurai un enfant (un seul, déjà à l’époque).

J’ai réussi une partie de ce rêve. J’ai un diplôme en swahili, j’ai une seule fille qui n’a jamais été scolarisée, j’ai été nomade pendant un peu plus d’un an. J’ai encore du chemin à parcourir pour la suite, notamment pour redevenir nomade, car notre projet a été brutalement interrompu face à la réalité des visas (tout le récit de cette mésaventure ici ). Du coup pour le moment nous vivons en Alsace.

Peux- tu nous expliquer pourquoi tu as créé Mon autre Reflet ?

Depuis que nous sommes coincés en France, j’essaye de proposer au maximum des activités sur le monde à ma fille. Au départ je piochais dans les livrets disponibles gratuitement en ligne, tous en anglais. Mais dès qu’elle a commencé à s’intéresser à la lecture, ce n’était plus possible. Du coup, j’ai créé mes propres fichiers. C’est très chronophage et tout le monde me suggérait de les vendre.

Cependant je n’estimais pas pouvoir proposer un rendu suffisamment propre pour qu’il soit vendu. Des échanges de mail avec Yza nous ont motivé à nous lancer ensemble. Nous avions une idée commune (faire découvrir le monde aux enfants) et des compétences complémentaires.

Du coup Mon autre reflet propose une boutique avec de nombreux fichiers pédagogiques clé en main et un blog qui aborde divers sujets liés à l’instruction des enfants.

Tu m’as proposé de tester le carnet sur l’Australie. Ce que j’ai fait par un bel après-midi pluvieux 😀 Thibaut a passé 2 bonnes heures à découvrir les différentes activités et en découvrant le pays par la même occasion. Et on est loin de l’avoir terminé… Il faut que l’on s’y remette ! Comment conseilles-tu de faire ces carnets ? Un peu chaque semaine, quand notre enfant a envie (c’est l’option que j’ai choisi…) ?

Si tu regardes en détail le fichier, tu verras qu’il n’y a pas de numérotation des pages. Il n’y a pas non plus de niveau ou âge strict. Nous souhaitons offrir la plus grande liberté d’utilisation pour que chaque adulte l’utilise au mieux en fonction de l’enfant face à lui.

Il est possible de commencer par l’histoire, puis de piocher en fonction de l’humeur du jour. D’autres préfèrent suivre l’ordre initial qui débute avec une vision d’ensemble du pays. Dans certains cas, certaines pages ne sont même pas imprimées, car l’adulte sait d’avance que ce sera juste du gaspillage de papier car l’enfant est trop jeune / trop vieux / pas du tout intéressé…

Au niveau du temps que l’on y passe, certains enseignants y voient la possibilité d’un fil rouge sur tout un trimestre. Certains parents l’utilisent sur une semaine de vacances. C’est très variable et il n’y a pas une bonne façon de faire.

C’est d’ailleurs pourquoi on propose également sur le blog à chaque fois un article avec des lectures, des films, des bricolages complémentaires, etc. Pour l’Australie, il est ici : découvrir l’Australie avec des enfants niveau maternelle.

Quelles sont les autres découvertes que l’on peut faire chez Mon Autre Reflet ? Quelle est celle qui marche le mieux ?

Sur la boutique, les livrets par pays ont beaucoup de succès, avec en tête l’Australie et le Canada pour le niveau maternelle. Mais il existe également des livrets pour le niveau élémentaire.

Nous proposons également des packs jeux (sur les instruments de musique, les drapeaux du monde) et des supports pour l’apprentissage des langues (chinois, anglais et italien).

Enfin il y a quelques séquences clés en main sur un thème très précis. C’est le cas du livret sur le foot qui apprend aux enfants à écrire une bibliographie, tout en poursuivant la réflexion sur l’égalité fille/garçon dans le sport. Et le dernier produit mis en vente est un livre de recettes qui permet de réviser le programme de maths du cycle 2.

Sur le blog, l’article le plus lu compare différentes collections de livres pour les enfants en plein apprentissage de la lecture (ici). Mais les sujets sont assez variés, comme la lecture à voix haute, faire du yoga en famille, occuper les enfants pendant l’été, etc.

Que nous conseilles-tu pour débuter et choisir un premier livret ?

À un parent, le conseil est assez simple : choisissez en fonction de l’intérêt de votre enfant ! Ainsi il aura plaisir à découvrir le fichier et sera plus facilement curieux et actif.

Un point qui m’a étonnée : je craignais que Thibaut n’accroche pas car la mise en page du livret est très épurée. Comme on l’imprime nous même, il n’y a pas de couleurs partout et la mise en page est sobre (ce qui est très bien pour mes cartouches d’encre !!). Cependant, pas du tout, je pense qu’il s’en fiche complètement et a fait les activités avec plaisir. Comme quoi, il s’en fiche du tape à l’œil ! Vous aviez réfléchi à cet aspect-là ?[

La durée de vie des cartouches d’encre est effectivement un élément qui entre en ligne de compte, de même que le fait que certaines personnes voudront peut-être imprimer en noir et blanc. La couleur n’est donc jamais indispensable.

De plus, on pense qu’il est important de permettre à l’enfant de se concentrer sur l’essentiel. Chaque élément doit apporter quelque chose dans la démarche globale.

As-tu un dernier mot avant que je retourne à la conception de l’opéra de Sydney ?

Mon autre reflet n’est pas un site statique. Il évolue de par nos envies à Yza et moi-même, au fil des changements et intérêts de nos enfants, mais également à partir des retours que nous avons.

Ainsi, en mars nous avons mis en ligne un premier épisode de podcast. Ma fille venant de rejoindre un club sciences, j’ai écrit un article sur notre matériel de chimie, etc.

Il ne faut donc pas hésiter à fouiller le site, à poser des questions en commentaire, à tester un seul fichier avant d’oser en commander d’autres, à nous laisser des messages sur Facebook (que je gère) ou Instagram (géré par Yza).

Merci en tout cas à toi Virginie de cette discussion via ton blog. Et j’espère avoir l’occasion de voir une photo de votre opéra de Sydney !

Encore merci Tiphanya pour ces infos ! Je vous laisse découvrir tout cela directement sur le site de Mon autre reflet !


3 commentaires

  1. ça a l’air vraiment enrichissant et bien construit !! dommage mon petit Colin n’a que 2 ans, il va falloir attendre un peu 🙂

  2. Merci de m’avoir accueilli dans cette nouvelle rubrique de ton blog !

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !