Randonnee dans le Val d’Ambin (avec la nuit au refuge !)

Très très en retard, je vous raconte notre randonnée dans le Val d’Ambin en Maurienne, faite l’été dernier. Ce petit vallon, un peu perdu, abrite un refuge, qui semble être encore « à l’ancienne ». Nous l’avions repéré dans la brochure des Refuges en Famille … Nous avions un week-end de beau temps prévu, let’s go !

La route d’accès au début de la rando est assez longue. Nous allons même nous arrêter pique-niquer à Bramans au pied de l’éléphant d’Hannibal ! La montée au refuge se fera sur l’après midi.L’itinéraire est très simple à trouver : il suffit de remonter le vallon… Thibaut n’est pas motivé du tout… Il ne fait que s’arrêter, geindre…

On ne dirait pas, mais là il râlait … C’est la feinte de la photo !!

Heureusement le parcours est jalonné de geocaches qui nous sauveront ! On n’aurait jamais réussi à rejoindre le refuge sans cette motivation !! Nous mettrons donc un temps fou pour arriver là-haut, restons positifs : cela nous a permis d’admirer les montagnes autour de nous !La montée est relativement douce, une seule petite difficulté juste avant d’arriver au refuge. Pas de souci pour moi, Thibaut la passera sur les épaules de Papa. Nous ne croisons pas grand monde, l’itinéraire est sauvage.

Le refuge est en haut du rocher

La nuit au refuge

Le refuge est effectivement plutôt à l’ancienne. Il est ancien et plutôt petit. On retrouve 2 dortoirs, la salle commune et les toilettes uniquement à l’extérieur !

Rappelez-vous, les refuges sont accessibles aux familles, Mode d’emploi !

L’ambiance est bonne, on discute, joue aux cartes avec les autres randonneurs. On observe les chèvres à l’extérieur du refuge, mange une bonne crêpe!! La fin d’après-midi passe vite au refuge, c’est déjà l’heure de dîner ! Le refuge a cet effet magique que nous mangeons avec grande faim notre soupe de pois… (chose inimaginable à la maison !!) La montagne ça creuse ! 😀 Un repas consistant plus tard, c’est déjà l’heure de dormir. Ce refuge nécessite les sacs à viande. Il n’y a pas de couettes : que des couvertures chaudes.

Pas de souci pour un réveil « tardif » (pour la montagne !) entre 7 et 8h. Un bon petit dèj et le trésor du refuge (voir les geocaches !!) trouvé, nous voilà repartis !Nous continuons notre ascension vers le lac, sans réussir à l’atteindre. Thibaut a plus d’entrain et caracole devant !! On observe les marmottes (pas aussi bien qu’au fond d’Aussois, mais pas mal quand même). On admire les montagnes alentours. On s’arrêtera sur la découverte de la géocache sur le chemin du lac (cela fait un objectif de balade en soi…). Le vallon est profond, c’est impressionnant à regarder.

L’observation des marmottes…

(Le côté “Thibaut Dark Vador”, c’est la polaire de Maman, qui ne nous avait pas habillé assez chaudement…)

Le chemin retour se fait par le même chemin que l’aller, et passe beaucoup plus vite ! (Merci Thibaut !!).Cette randonnée n’est pas la plus jolie que l’on ait faite. Cependant, le côté sauvage du vallon et typique montagne du refuge donne un attrait indéniable à l’itinéraire. Je ne le conseillerai pas comme une première découverte du milieu, mais ensuite, c’est un lieu qui mérite d’être vu !Quel refuge avez-vous choisi de tester cet été ? Racontez nous, on aime bien se faire envie !


Lieu du départ – Parking tout au bout de la route du Val d’Ambin (après Bramans)

Durée – 2 jours (jour 1 : montée au refuge ; jour 2 : sur la route du lac puis descente)

Dénivelé – environ 300 m pour le refuge

Comment  – A pied, Thibaut 4 ans et Arthur 6 ans

AvisCarte et profil altimétrique –


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *