Notre tour du lac d’Annecy en run & bike : l’ancilevienne

Le tour du lac d’Annecy, ça fait rêver non ? En vélo, trop facile 😉 (on l’a déjà fait en famille 🙂 ) En course à pied par les crêtes? Je ne suis pas encore prête pour la Maxi Race, Haha ! Le compromis parfait : le tour du lac d’Annecy en Run & Bike, l’Ancilevienne.

L’Ancilevienne, qu’est ce que c’est ??

Le run & bike allie vélo et course à pied (vous vous en doutiez je pense…). La course se fait donc en équipe de 2, et les coéquipiers peuvent changer quand ils veulent entre la personne qui court, et celle qui fait du vélo. Cela revient à une course en fractionné sur une longue période…

Le principe de la course ici est de boucler un tour du lac d’Annecy, au départ d’Annecy Le Vieux. La course fait 46 km (avec environ 400m de D+ dixit la montre GPS). Les 6 premiers kilomètres sont réservés à un unique coureur (pour étaler le peloton) et après on fait comme on veut.

Notre Ancilevienne

Je suis en équipe avec ma copine Line, on arrive le jour J (pas très réveillées… 😀 ) après quand même quelques entrainements . Heureusement d’ailleurs, car le changement n’est pas forcément évident quand on n’est pas très habile avec un vélo :-D. On avait choisi mon B-Twin, pour son panier !! Très pratique, je dirai même indispensable pour la course (pour pouvoir mettre l’eau et de la bouffe).

On débarque le matin même pour prendre nos dossards. On est entourée de marathonien… Le gars devant nous à la veste du Norske. Gloups, on est où, là ??? La queue aux toilettes nous permet de discuter, et ne nous rassure pas vraiment… Les toilettes sont d’ailleurs mal gérées. Il n’y en a que 3 pour tout le monde !

Ma copine court plus vite que moi, c’est elle qui se colle aux 6 premiers kilomètres. Je pars à vélo, et il fait froid. Brrr. Les fusées de la course arrivent assez rapidement, et Line arrive comme nous avions prévu, avec une moyenne de 10 km/h. J’enchaine sur 1,5 km pour lui laisser le temps de se reposer (oui, bon je sais que ce n’est pas équitable hein !! 😉 ) . Puis on attaque au rythme conseillé par son Papa : changement toutes les 2’30 . Ça se passe bien. La côte de Menthon est avalée tranquillement, avant de faire la grande descente.

La vue est belle le long du lac. Cependant, on reste vigilante sur la conduite du vélo, car la route est partagée avec les voitures… C’est limite dangereux parfois. On continue notre bonhomme de chemin, pour passer la première barrière horaire avec de l’avance (il faut courir à 10 km/h de moyenne). On ne regardera même pas la seconde BH, car finalement l’organisation est large … Vers le 25e kilomètre, on réduit le rythme de changement à 2’. La montre est désynchronisée pour sonner, du coup, il faut que je regarde l’écran. Parfois je me paume… Line a froid, alors qu’il fait bon. Un petit coup de moins bien, malgré l’engloutissement de pompotes, grany et autres barres. On ne fait que boire…

Le kilométrage avance tout seul. On réduit encore à 1’30 entre le 30 et 35e km. A 11 km de l’arrivée, il nous reste 1h10 pour terminer en 4h30. On se fixe cet objectif du coup ! On arrive dans Annecy pour le mythique 42 km (qui n’est pas du tout marqué sur place… c’est la montre qui nous permet de le savoir !) On est à 1’ pour chaque changement. On double tranquillement un certain nombre de concurrents, certains sont totalement crampés. Nous elles nous guettent, et le mouvement de monter sur le vélo commence à être douloureux ! Finalement, on se détend quand on court !

L’arrivée de la course est juste après une côte, un peu horrible quand même. Après 45 km, on pousse toutes les 2 le vélo (et il est quand même trop lourd !!) pour ensuite franchir la ligne en 4h27 ! Objectif atteint ;-D Yeah, on l’a faite !!!

L’Ancilevienne, cote pratique

  • L’inscription est à 60 € pour 2. Tout se passe par internet, donc c’est très pratique. Le cadeau est un tee shirt, parfait pour renouveler ma garde robe de sport 🙂  .
  • L’ambiance de course est très sympa, car beaucoup font la course déguisés. Nous avions d’ailleurs nos jupes de vahinées pour attirer le soleil !
  • La récupération des dossards est très simple, et peut se faire le matin même.
  • Les ravitos sont un peu légers… Il y a juste de l’eau plate. Une petite St Yorre ferait du bien pour les jambes… En solide, il n’y a rien (que quelques cacahuètes/raisins secs/etc.  de temps en temps). Il faut tout amener pour manger, et juste prévoir de faire le plein des bidons d’eau.

Bref, une très jolie course, bien organisée –> Je reviendrai (mais pas tout de suite, c’est quand même bien crevant !!)

En bonus, la vidéo de notre course 

2 commentaires

  1. J’ai adoré lire et regarder la video, j’étais avec vous ! ça avait l’air d’être vraiment chouette, même si 46 bornes ça doit bien user à terme, ça repose bien les alternances vélo ? En plus ç rappelle des souvenirs, j’ai déjà fait du vélo, du paddle et du parapente dans et autour de ce lac !

    Par contre 30€/pers avec ce ravitaillement je trouve ça léger en effet… c’est ultra cher !

    • Merci ! Oui ça repose quand même le vélo. Sinon, j’aurai pas tenu 😉 Cela reste du vélo de route. J’ai fait un autre run & bike avec VTT, là c’était plus chaud !
      Mais t’as raison, être autour du lac c’est quand même très joli !

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !