La Fée blanche – un nouveau conte ? Non, un trail sur neige !

Il y a maintenant un mois, nous sommes tous partis dans le massif des Bauges pour accompagner Maman à une course. Oui nous sommes au mois de Février, oui nous sommes en Savoie, donc oui, elle va courir sur la neige, pour sa 3e course !! (Si vous n’avez pas suivi, il y a déjà eu le petit trail d’Albertville et le Lyon Urban Trail by night)

  12792311_1047292161979486_8268323553019244380_o© OT Aillons Margériaz

La course se déroule au Margériaz (qui est aussi une station de ski). Il y a un peu de route depuis chez nous (environ 1h30), alors on est parti tous ensemble pour le week   end et on va dormir à l’hôtel !!! (j’adore !!).

L’avant course

Pour échauffer Maman, séance de ski avec moi l’après midi (je vous raconterai cela plus tard). Puis on rejoint Papa et Thibaut à la luge (oui, il n’est pas aussi accroc au ski que moi…).

20160227_145431C’est bien moi ! Il me manque une dent (même 3 pour être précis) et je n’enlève jamais mon maquillage avant 2 jours au moins 😉

Il est 17h, la course part à 18h, les skieurs commencent à laisser la place aux traileurs ! Maman va chercher son dossard, mais surtout … son cadeau ! Il me plait un peu moins ce coup ci : de la tome des bauges et du chocolat ! Un petit cadeau éphémère !

DSC_0034

L’ambiance est bien, mais il caille un peu, alors on descend à l’hotel (car il n’y a pas d’hotel au margériaz, il faut descendre aux Aillons à 10 minutes de voiture). En plus, on ne s’était pas arrêté prendre la chambre. Donc direction la douche chaude pour nous et je laisse Maman raconter sa course !

La course

Plus de 450 inscrits ! Ouh la la, je pensais pas qu’on serait si nombreux à vouloir courir dans la neige, un samedi de nuit 10,4 km pour 220 m de D+… Bon, je croise quelques têtes connues : des collègues et Papa Ours des Petits Baroudeurs. Je me demande un peu moins ce que je fais là !

Oups, je me rends compte que je suis encore en mode touriste… J’ai oublié mes gants… et la montre… Les gants m’embêtent un peu, mais heureusement j’ai une veste de ski de fond qui couvre la moitié de la main déjà. Pour la montre, comme je l’oublie à chaque fois, je suis habituée !

20160227_1756383,2,1, c’est parti ! On attaque direct par une bonne côte sur les pistes de ski de fond. Je me mets à l’arrière (pas folle, non plus…) et heureusement, ça va vite !! On bifurque vers la piste de ski alpin, et on descend la fin d’une bleue que j’ai faite cet après midi avec Arthur ! C’est super rigolo !! On s’enfonce un peu dans la neige, mais pas trop, il faut surtout faire attention à ne pas jouer à « Zwip le pingouin » !On repasse par le départ, c’était la petite boucle de 1,5 km pour ajouter un peu de longueur, avant d’attaquer la piste noire de ski de fond sur 9 km.12794568_1047305321978170_7850756022567383271_n

© OT Aillons Margériaz

Pour ceux qui connaissent le ski de fond, vous vous doutez que le parcours est assez casse patte : ce n’est jamais plat, soit ça monte, soit ça descend… Par contre, il y a un panneau tous les 2 kms , alors je sais où on en est ! La course est agréable, mais je n’aime pas trop courir la nuit, c’est dommage je trouve de ne pas voir ce qui m’entoure. Mais bon, pour avoir la piste disponible, il faut courir le soir !

Petits glouglous glacés (le camel back est bien froid, malgré que j’ai mis de l’eau chaude dedans).

12802800_1047305735311462_6060838110211784307_n© OT Aillons Margériaz

La piste est damée, on s’enfonce un peu mais pas trop. Il faut faire attention surtout dans les descentes pour ne pas glisser, c’est dur de se relacher… Voilà, je vois le panneau 2 km, je me dis cool je vais pouvoir accélérer sur la fin, et là le mode touriste revient… Je n’ai pas regardé le profil de la course : ces 2 derniers kms sont tout en montée… Ca me tue complet ! J’entends les gens qui m’encourage « allez encore 500m » et je ne les crois que quand je vois l’arche d’arrivée (en haut de la cote bien sûr…) !

20160227_175422

1h19 plus tard, j’en ai terminé et ces 2 derniers kms m’en ont fait bavée ! Je suis à la fois contente de moi (je n’avais aucun objectif…), mais je me dis qu’il faut vraiment que je me mette à m’entrainer (et à préparer un peu mes courses;-) ) pour moins souffrir à la fin. J’avais branché l’appli de course du téléphone, et même si elle n’est pas bien fiable, elle indiquait 350 m de D+ (et 220m c’était la différence entre le point le plus bas et le plus haut du parcours). Pas le temps de trop attendre, j’ai appelé la petite famille qui rapplique assez vite (ça caille !) . Pas goûté la soupe bucheronne, direction la demie pension de l’hôtel !

Au bilan : Une course dans une bonne ambiance, dans un lieu sympa à découvrir en famille. La course sur neige est plutôt agréable …

–> On reviendra !

Je vous raconterai dans un autre article la suite du week end, où on a suivi les conseils de notre propre blog : Les petits Baroudeurs nous avaient conseillé la cascade du Pissieux, on est allé voir de nos propres yeux ! 😉

Pour les photos de la course par l’OT des Aillons- Margériaz, elles sont disponibles en cliquant ici !

5 commentaires

  1. Ping :Blanc comme les poils du Yeti, la Yeti Race de la Plagne #EnFranceAussi

  2. Ping :THE balade famille des Bauges : la cascade du Pissieux

  3. Ping :J'ai skié ... Aux Aillons - Margériaz

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !