Le lac d’Annecy vu du mont Baron en trail : La Femina Race ! [EnFranceAussi]

Nouveau rendez vous #EnFranceAussi pour (re)découvrir les beautés de la France ! Ce rendez vous entre blogueurs est organisé par Sylvie du Coin des Voyageurs et chaque mois, un nouveau blogueur l’aidera. Ce mois ci, Malicia d’un pied dans les nuages et Nicolas  d’un Week end Evasion (oui oui, ils sont 2, mais tant pis!) nous demande un article sur le thème “Sport et Vacances” ! C’est un thème que j’ai déjà largement abordé… Entre toutes les randonnées qu’on fait, avec la pelote basque ou encore que l’on préfère le sport en live ! 

20160527_191011Du coup, je laisse la parole à Maman pour vous parler d’un sport parfait pour découvrir de superbes paysages de montagne (mais pas pour prendre des photos) … Vous devinez ? 😉 Le trail !! Elle vient de finir sa course du “quart de tour du lac d’Annecy” la Femina Race, dans le cadre de la Maxi-Race, pendant que moi je me préparais à aller à un anniversaire, ahah ! Elle va raconter tout ça : du sport dans de beaux paysages, parfait pour les vacances (ou le week end en l’occurence) !

DSC_0014ça c’est le même lieu, par jour de mer de nuage !

Ca y est on y est c’est la fin de l’entrainement, j’ai couru 119 km sur 5 semaines et gravi 2900m de dénivelé cumulé en préparation pour cette course : 15 km (en fait 14,6 km) et 1000m (en fait 950 m ) , au bord du lac d’Annecy, la Femina Race. Son nom vient du fait qu’elle est réservée aux filles. Attention : paysages idylliques pour une course! On part de la ville de Menthon St Bernard, passe au bord du château, avant de monter (abrupt) vers le Mont Baron. Puis on redescend (encore plus abrupt!!) vers Annecy le Vieux où se termine la course. La montée se passe en forêt à l’abri, laissant apercevoir quelques jolis points de vue du côté Aravis, avant de rejoindre le col des contrebandiers pour l’ascension finale vers le Mont Baron. Il faut alors mettre les mains car le chemin est câblé et les rochers glissant. La vue sur le lac d’Annecy est alors imprenable ! Cela vaut vraiment le coup de se suer à monter là haut pour voir cette vue !! A proximité, le mont Veyrier est un peu plus haut mais la vue est semblable, la course n’y passait pas.

DSC_0021 Panoramapetit aperçu lors d’une autre fois, où nous sommes montés là haut.

Maintenant ma course ! La course demande un peu d’organisation, car il faut chercher son dossard la veille de la course (et Annecy, c’est pas juste à côté de chez nous!) et que le départ et l’arrivée ne sont pas au même endroit ! Une navette est disponible, quand on ne s’y prend pas au dernier moment comme moi!!

Un peu d’excitation comme toujours au départ et très contente de retrouver des personnes dans le sas du départ, du groupe Facebook Trail entre Elles (ouvert à toutes !) avec qui j’ai mangé la veille et Caroline de Voyage Family (et sa copine Virginie, #TeamVirginie !!). 8h c’est parti !!

Le parcours attaque directement par de la côte…comme ça on sait à quoi s’en tenir ! Il faut un peu se méfier des bâtons et ne pas se prendre un coup, et hop on est déjà arrivé au pied du château (qu’il faudra d’ailleurs venir visiter un jour…). On est encore un peu en “paquet”, mais rien de très gênant. On traverse un champ de bou(s)e… S’essuyer les pieds pour pas glisser ensuite ! La suite continue par de bonnes côtes dans la forêt, avec des passages boueux où je perds mon pied gauche sec… mmm j’avais jamais couru (marché…) avec le pied qui fait splash splash 😀 Le groupe s’étire et désormais on a plus de place et on ne se suit pas à la queue leu leu. On arrive au col des contrebandiers et je mange ma barre comme prévue, je bois bien. Comme il n’y a pas de ravitaillement, je m’étais dit que ce serait mon endroit à ravitaillement 🙂 La dernière ascension vers le mont Baron est difficile, des lacets serrés puis des marches dans la pierre, où il faut se tenir à une main courante ! Pas fâchée d’être arrivée en haut ! Mais comme (pour une fois) je m’étais préparée à monter pendant 9km, je savais à quoi m’attendre ! Je confirme donc que regarder l’itinéraire avant une course est primordiale et que cela aide vraiment le mental !

20160528_095028mes “poursuivantes” quasiment en haut du Mont Baron ! (oui oui, je prends des photos en course, mais je ne suis pas la seule !!)

La descente va ensuite attaquer, et elle est raide. Je m’attendais à des lacets sans fin. C’est le cas, mais caillouteux, avec des racines, et vraiment casse jambes j’ai trouvé. J’ai quand même beaucoup doublé beaucoup de monde dans cette descente (je dois être plutôt descendeuse). A environ 3 km de l’arrivée, j’ai senti un coup de moins bien, vraiment dur de courir… Ah, une petite hypo ! J’ai mangé de la barre, bu de l’eau . Et c’est revenu ! J’ai pu terminer plus tranquillement cette descente sans fin ! 4 km pour 950m de dénivelé à descendre.

Le dernier kilomètre se passe au bord du lac parmi les promeneurs (qui nous encourage quand même). J’arrive à tenir mon petit 10 km/h, je double encore 3 filles que j’essaie d’embarquer à ma suite, mais ca ne marche pas. Et voilà je suis arrivée !! 3h01 . Je voulais faire 3h, j’ai presque réussi ! Si vous vous souvenez au trail d’Albertville, je voulais mettre 1h30 et j’ai mis 1h31 (mais je n’avais pas de montre, pour me dire mon temps… contrairement à là) . J’ai toujours 1 minute de trop! L’arrivée au bord du lac permet une bonne thalasso naturelle des jambes en se trempant les pieds dans l’eau : PARFAIT !

20160528_074902L’organisation de la course est top : impossible de se tromper, il y a pleins de bénévoles à tous les chemins, le balisage est super bien fait. Je mets juste un bémol sur la récup du dossard la veille, qui est contraignant… Et le cadeau ?? Un bandeau à cheveu de fille ! Ca n’a pas trop plu à Arthur… quoi que à part la couleur rose, il l’aime bien ! 🙂 Et la course strictement féminine ? Un peu dubitative (” c’est quoi cette discrimation??”) , j’ai finalement bien aimée, car le rythme est quand même bien plus lent. On s’encourage plus entre filles, l’ambiance est plus relax. C’était finalement très agréable d’être qu’entre filles !

A noter, que des courses pitchouns étaient prévues le samedi après midi : la mini-race, mais bon il y a des priorités dans la vie…L’anniversaire du copain, c’est bien mieux !

Au bilan, un parcours technique qui monte et qui descend beaucoup, une bonne organisation, de jolies vues, un nombre de participant(e)s limités permettant de ne pas se marcher dessus.

-> On reviendra !

Voilà ma session de sport terminée … jusqu’à la prochaine ! :-p En attendant, filez voir chez nos organisateurs de quels sports nous on parlé les autres blogueurs #EnFranceAussi !

32 commentaires

  1. Ping :J'ai couru 20 km au trail du Mont Cenis !

  2. Ping :Le lac de la Plagne à Peisey Nancroix, en rando trail

  3. Je suis admirative ! Ce n’est plus du sport de vacances… l’entraînement, c’est tout au long de l’année. Bravo !

    • Arthur et Thibaut

      Si ça nous fait des vacances les courses! c’est vrai qu’on s’entraîne toute l’année, mais en trail on a la chance de faire du sport dans un cadre grandiose!

  4. Je n’ai jamais fait de trail mais je suis toujours super impressionnée par ceux qui en font c’est tellement intense <3

    • Arthur et Thibaut

      C’est ça qu’on aime ! 😉 Faut s’entrainer pour que cela ne se transforme pas en calvaire, et après c’est même agréable finalement ! 😉

  5. Hello 😉

    Les photos 2 et 3 sont vraiment magiques. On a l’habitude d’en voir dans le coin d’Annecy, mais à chaque fois ça fait toujours un bel effet.

    Merci pour ces deux clichés !

    Olag.

  6. Ha ouai en fait tu rigoles pas toi! Je suis admirative. Et le paysage est juste magnifique, moi j’aurai bien envie de faire du parapente dans ce coin là.

  7. Euh… c’est possible de le faire… en marchant ? Parce que là rien que de te lire j’en ai mal partout. En tout cas un grand grand bravo : ça, c’est du sport, y’a pas à dire ! Je suis sûre que ça plairait à mon chéri (en version “masculin race”), car il s’est mis à la course à pied il y a quelques temps et là il vient de faire son 1er semi-marathon. Moi j’aurai bien aimé me mettre à courir avec lui mais avec mes problèmes de genoux, je ne veux pas tenter le diable. Je préfère me préserver pour marcher le plus longtemps possible…

    • Arthur et Thibaut

      Il faut pas Croire! Je marche toute la montée, en marche active, c’est déjà assez dur ! Ton homme ne doit pas trop hésiter et se lancer, sur une petite distance ça va !

  8. Non mais sérieux ” j’ai couru 119 km sur 5 semaines et gravi 2900m de dénivelé cumulé en préparation pour cette course : 15 km (en fait 14,6 km) et 1000m (en fait 950 m )” : j’ai mal aux genoux rien qu’à te lire !!!!
    je me doutais qu’on allait courir par ici, mais à ce point !! je suis super mega impressionnée, tu es mon héroïne 🙂

  9. Il y avait une vraie sportive parmi les participants que mois à #enFranceaussi et c’est toi ! Félicitation !
    Je serai incapable de tant de sports, je trouve qu’être maman est déjà trop fatigant !

    • Arthur et Thibaut

      C’est ma façon de prendre du temps pour moi et ça me défoule! Après une journée à m’occuper des enfants, ça fait du bien !

  10. Ah mais dis-moi tu es une grande sportive ! En tout cas l’effort vaut bien la récompense, car le spectacle est grandiose !

  11. Je me doutais qu’ici on allait bien transpirer !
    Quelles sont jolies tes montagnes, et cette mer de nuage.
    Malheureusement, de trop mauvais souvenirs en camp d’ado, et des grimpettes en mode commando de survie m’ont traumatisé.
    Mais y a que les idiot(e)s que ne changent pas d’avias

    • Arthur et Thibaut

      Faut pas recommencer par le trail, ça fait montée en mode commando… mais sinon c’est tellement beau, on peut pas y Résister!

  12. Wahou bravo Virginie d’être allée au bout de cette belle course ! Tu peux être fière de toi ! Un jour peut-être, j’essayerai de m’entrainer pour un 10 km (avec pas trop de montées si possible ^^), pour le moment je me contente de mes petits footings du weekend !

  13. Quelle sportive Virginie, tu m’épates !!!

  14. Je suis admirative, moi qui ne cours que sur du plat (je suis encore assez débutante, quant aux courses, je n’y pense même pas). Mais ce type de panoramas, ça donne envie d’atteindre le niveau pour s’y mettre !

  15. Bravo ! Très admirative de l’exploit ! La vue sur les montagnes est tellement belle, ça me donne envie de retourner dans les Alpes que j’aime tant mais sans courir 😉
    Isabelle

  16. Ca me rappelle les trails de mon mari… Moi je ne fais qu’accompagner, et supporter ! C’est vrai que c’est l’occasion d’admirer de superbes paysages…

    • Arthur et Thibaut

      C’est cool de l’accompagner ! J’aime bien l’ambiance des courses même avec les enfants, et on voit de beaux Coins!

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !