J’ai couru 20 km au trail du Mont Cenis !

Avez-vous vu sur les réseaux sociaux que j’ai fini le trail vert de l’EDF Cenis Tour ? Il fait 20 km et 1150m de dénivelée (positif et négatif). Bon ben en tout cas, maintenant vous êtes au courant 🙂 et je vais vous raconter tout cela !

Je me suis faite opérer de l’épaule en novembre 2016, pour me faire poser une butée afin d’arrêter de me luxer. C’est efficace, mais 3 mois sans sport  :-/ . J’en ai profité pour mettre un stérilet, qui m’a secoué 2 mois de plus … Bref, on arrive en mai et j’ai envie de reprendre ! Je vois ce trail à Lanslevillard en Haute Maurienne début août qui parait sympathique … 20 km, c’est déjà un bel objectif pour la reprise ! Et c’est parti !

Mon entrainement pour courir 20 km, 1150m d+ en repartant quasi de 0

Je repars quasi de 0 mais pas tout à fait… Je me connais et je sais courir ; il me manque un détail important… l’endurance. Je n’étais déjà pas très forte en cardio, alors la reprise est horrible ! Footing pour redémarrer sur mes chemins pour prendre du plaisir surtout …

Je vais ensuite suivre le programme d’entrainement que j’avais déjà suivi (pour la Femina Race et pour le trail des passerelles de Monteynard) de Decathlon. Cette année, je ne cours que 2 fois par semaine pour ne pas me crever, et je fais de la gym (= du renforcement musculaire) tous les lundis. (D’ailleurs, si vous voulez vous joindre à nous, c’est cooool ! 😉 ) (retrouvez nous sur Facebook)

J’ai parcouru 106 km et 3050 m de d+ pendant cet entrainement (à peu près comme ce que j’avais parcouru lors des entrainements précédents…), avec les points forts suivants :

    • Séance de biathlon ! Ok, ce n’est pas du tout dans le programme… Mais j’ai eu l’occasion de faire un week end biathlon (course à pied/tir) avec mon entreprise aux Corporate Games. Alors vu ma fan-attitude, je n’ai même pas tentée de résister ! Résultat : 98% au tir ! Cool ! Et des bonnes corbatures… car c’est un gros fractionné assez violent en fait !!

    • Séance de côtes chez Mamie… Oui, pas très pratique tout ça ! Mamie habite vers Nantes, alors on trouve la seule côte du coin, le sillon de Bretagne ! Heureusement, ce n’est que 3 min, alors on monte et on accélère ! Sur cette séance, Arthur m’a accompagnée sur 3 séries de côte ! Il voulait tout le temps venir, je crois que ces 9 minutes l’ont vacciné, depuis il ne me demande plus!
    • Le trail de l’aigle à Manigod, 11 km 500m de D+ . Pour se tester, j’ai accroché un dossard. J’ai souffert… Le parcours est bien, mais il ne fait que monter, descendre. Pas du tout roulant ! Dernier jour de mes congés, juste de retour de chez mamie, régime bière/vin… J’ai cru que je n’allais jamais finir !! Mais j’ai eu mon rebloch’ ! 😀

 

Le Jour J

Voilà, je suis préparée et j’ai la niak ! 😀 On part avec Papy, belle sœur et les garçons pour un week end à Lanslevillard !

L’organisation

Le VVF s’est associé au trail pour proposer le logement. C’était très pratique ! On a eu un appart ‘ pour 6, et la demie pension.

La prise des dossards n’a présenté aucun souci, le samedi après midi … Dans le pack de bienvenu, il y a un gobelet, qui fait le bonheur des garçons ! Le cadeau de finisher est un tee shirt ! Et bien je suis contente, car c’est mon premier !! Ca m’évite d’en acheter 😀

Une garderie enfant est proposée, mais dans le dernier mail… Soit 3 jours avant. C’est un peu tard je trouve pour s’organiser. C’est plus pour « au cas où » en gros. Il n’y a pas d’animations enfants / familles. C’est un peu dommage, je trouve car du coup on ne reste pas sur le lieu du trail. Un mini-trail serait pas mal 😉

La course

Ca y est, j’y suis ! Après mes innombrables vidages de vessie… je rentre dans le sas 2 minutes avant le départ ! Le temps d’une ola, et c’est parti !

Ca monte directement. Gloups. On part en même temps que les coureurs du trail bleu (27 km), mais on bifurque assez vite. Nous sommes alors avec les randonneurs uniquement. Ca grimpe dans la forêt, à côté des pistes. Des lacets. C’est raide ! Je me fais doublée par un randonneur, ahah ! Oui, je ne monte pas vite du tout… Il y a deux femmes du coin, qui me serviront de point d’accroche. Je les suis dans toute la montée ! C’est long !! Voilà, 4,5 km – 800m de d+ plus tard j’y suis !! Finie la grosse montée ! On est en haut des pistes et on retrouve les coureurs du trail bleu. Le chemin est excellent : légère descente, large, meuble juste ce qu’il faut… Bref, il est parfait ! Je vole !! Mais tous les coureurs du bleu me doublent quand même ! Ahah ! La montre m’indique des pointes à 14 km/h ! Hop, le randonneur qui m’a doublé en montée est rattrapé ! On remonte un chouilla avant de plonger vers le ravito. Oh le lac de Mont Cenis (faut en profiter, c’est la seule fois où je le verrai 😉 )

(la vue du lac prise la veille)

8,5 km et la plus grosse part de la montée sont faits en 1h45, je me sens très bien. C’est de bonne augure ! Je croise alors Laura, que je suis sur Instagram ! Un petit coucou et je suis repartie, c’est drôle quand même ! Le chemin est toujours bon, en montée alors je marche, mais pas très long !

Le temps est couvert, on ne voit rien des beaux paysages ! :-/ On attaque la descente, qui se fera d’un coup comme la montée… Gloups. Heureusement, le début est en lacet et très roulant à nouveau ! Je suis contente et cours avec d’excellentes sensations ! Puis le chemin bifurque et se raidit.. Je croise des randonneurs dans le mauvais sens qui me tape la causette 😀 , du coup je réponds !! Mais bon, faut que j’y retourne quand même. Je commence à avoir bien mal au pieds (mon ongle noir s’en rappelle encore aujourd’hui). Mais la descente s’arrête juste à temps ! On est arrivé à Lanslebourg ! Cela me fait tout bizarre de courir sur le plat, mes jambes courent toutes seules ! J’arrive au ravito liquide, lieu du rendez vous téléphonique avec Papy ! 16,9 km de fait, normalement il ne reste que 150 m de d+ et 2,5 km. 2h55 de course, je vais réussir à faire moins que 3h30 mon objectif ! « Allez papy, j’arrive dans 30 min, allez à l’arrivée ! ». Là , la dernière côte est difficile… Un faux plat montant, qui casse bien les jambes (enfin les miennes surtout, vus les autres qui courent toujours !). On traverse des champs, ca redescend. 19,2 km à la montre : pas un bruit… Elle est où cette ligne d’arrivée ?? On remonte dans le village, on aperçoit des coureurs en haut d’une butte. Ca m’achève !!! Ahhhhh ! Heureusement, elle est très courte et en haut, on voit enfin le monde et l’arche !! Les garçons me rejoignent en bas de la dernière montée. Thibaut veut me donner ses popcorns !! 😀 Et ca monte trop pour qu’il court avec moi ! On arrive quand même jusqu’au sprint final ! 3h29 ! J’ai fait mentir la malédiction de la minute !! 😀

Quelques chiffres : J’arrive 130e/160 ; 43e F/62 ; 25e SEF/ 42 . Ma moyenne de fréquence cardiaque est plutôt bonne (pour moi) mais reste haute pour la théorie … 175 bpm !

Au final, j’ai beaucoup aimé ce trail : je préfère quand ça monte raide, car je marche tout le temps en montée, alors au moins, je marche moins long !! Les parties roulantes étaient très agréables. Très peu de goudron. Je pense qu’il doit y avoir de jolies vues.
–> On reviendra !

Ma prochaine course est l’Ancilevienne début septembre : 46 km autour du lac d’Annecy en run & bike … Ca va être rude !! Rendez vous alors !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires

  1. Franchement bravo, j’aime la rando, mais à une allure normale, donc je serai totalement incapable de faire ce genre de trail!

Laissez nous un petit mot, ca nous fait super plaisir !